BFM Business

Déficit record pour les hôpitaux en 2017

Le déficit des hôpitaux publics à atteint 890 millions d'euros en 2017.

Le déficit des hôpitaux publics à atteint 890 millions d'euros en 2017. - Charly Triballeau / AFP

Le déficit des hôpitaux publics à doublé l'année passée pour atteindre 890 millions d'euros. La facture aurait pu être encore plus salée sans l'intervention du gouvernement.

Il devait dépasser le milliard d'euros, finalement le déficit des hôpitaux publics finira l'année 2017 à 890 millions d'euros, selon Les Echos, soit le double par rapport à l'année précédente, du jamais vu.

Le déficit aurait même pu tripler et atteindre 1,07 milliard d'euros si le gouvernement n'avait pas débloqué, en mars de cette année, 250 millions d’euros de crédits à effet rétroactif sur les comptes de 2017, dont 180 millions sont allés dans les caisses des hôpitaux publics.

Les établissements pâtissent de la diminution des budgets santé, décidée pour redresser les comptes de la Sécurité sociale, et d'une baisse du nombre de patients. Or, avec la tarification à l'acte, le volume de patient est déterminant pour engendrer des recettes. D'autant plus que le gouvernement impose une diminution des tarifs chaque (-1,6% en 2017), censée être compensée par une hausse de la fréquentation. Ce mécanisme a fait perdre 385 millions d’euros aux hôpitaux en 2017, selon le quotidien. 

À cela s'ajoute des dépenses de personnels qui ont continué à progresser et des mesures prises sous François Hollande, notamment la revalorisation du point d’indice et révision des grilles de la fonction publique. Mais aussi, les augmentations mécaniques de salaires liées à l’âge et à l’expérience et le coût des médicaments innovants (+12%).

J.-C.C.