BFM Business

Cazeneuve: "nous ferons moins que prévu" sur les hausses d'impôts

Bernard Cazeneuve a rappelé que le pacte de stabilité transmis à Bruxelles faisait état de hausse d'impôts de 0,3% du PIB.

Bernard Cazeneuve a rappelé que le pacte de stabilité transmis à Bruxelles faisait état de hausse d'impôts de 0,3% du PIB. - -

Le ministre du Budget affirme,ce jeudi 29 août, dans Les Echos que les hausses de prélèvements pour 2014 seront inférieures aux 6 milliards d'euros supplémentaires évoqués jusque là.

Le Budget 2014 arrive à grand pas. Le 25 septembre, le projet de loi de Finances pour 2014 sera officiellement présenté en Conseil des ministres.

La partie "recettes" du texte sera scrutée avec attention à l'heure où la "pression fiscale", le cheval de guerre des entreprises, est également dénoncée par une partie de la majorité, au point d'en avoir secoué l'université d'été du PS.

Sur ce sujet, le ministre délégué au Budget, Bernard Cazeneuve, dans une interview donnée aux Echos, ce jeudi 29 août, a assuré que "nous ferons moins que prévu". Le ministre fait référence aux estimations prévues dans le pacte de stabilité, un document de programmation budgétaire transmis à la Commission européenne au printemps dernier.

Un effort inférieur à 0,3 point de PIB

Dans ce dernier texte, "nous avions prévu un effort reposant aux deux-tiers sur des recettes, soit une augmentation de 0,3 points de PIB en 2014", rappelle ainsi Bernard Cazeneuve.

Interrogé sur les chiffres avancés par le patronat, qui évoque 4,5 milliards de hausses d'impôts supportées par les entreprises, le ministre n'a pas confirmé ses estimations.

J.M.