BFM Business

Bernard Cazeneuve annule 3 milliards d'euros de crédits pour finir l'année 2013

Bernard Cazeneuve annonce de nouvelles économies budgétaires d'ici à 2017

Bernard Cazeneuve annonce de nouvelles économies budgétaires d'ici à 2017 - -

Le ministre du Budget annonce le gel de 3 milliards d'euros de crédits pour finir l'année 2013 dans une interview aux Echos de ce 7 novembre. Il confirme aussi des économies budgétaires jusqu'en 2017.

Des dépenses qui augmentent plus vite que prévues et voilà le gouvernement contraint de geler des crédits pour boucler l'année dans les clous. " Je serai intraitable sur le respect des objectifs de dépenses, ce qui nous permettra de tenir notre objectif de déficit public à 4,1% du PIB cette année", annonce Bernard Cazeneuve dans une interview aux Echos de ce 7 novembre.

Le ministre du Budget explique: " nous allons ouvrir, avec la loi de finances rectificative et le décret d'avance qui lui est associé, environ 3 milliards d'euros pour des budgets qui en ont besoin comme l'emploi, le budget européen, les opérations extérieures de la défense, l'hébergement d'urgence, etc".

"Mais ces crédits seront tous compensés à l'euro près par autant d'annulations réparties sur l'ensemble des ministères". Aux députés qui souhaitent modifier les réformes fiscales proposées par le gouvernement, il lance: " il y a un principe à respecter dont je suis le garant: l'objectif de déficit ne peut être dégradé au terme de la discussion budgétaire".

Pour l'écotaxe, le gouvernement s'adaptera

Concernant le manque à gagné lié à la réforme de la réforme de la taxation de l'épargne, le ministre explique que "les 200 millions d'euros manquants seront financés par des nouvelles économies". Pour l'écotaxe, il précise: " nous nous adapteront en fonction de l'évolution de la négociation" (avec la société Ecomouv').

Pour la suite, Bernard Cazeneuve affirme que "nous avons déjà décidé 15 milliards d'economies pour 2014. En 2015, il faudra porter notre ambition encore plus loin et continuer en 2016 et en 2017". Mais il ne donne pas de détails sur les secteurs qui seront touchés...

P.C