BFM Business

Ayrault: "nous prendrons le temps nécessaire" pour l'écotaxe

Jean-Marc Ayrault

Jean-Marc Ayrault - -

Le Premier ministre a confirmé, vendredi 15 novembre, que l'écotaxe serait bien appliquée mais sans donner de date. Sur la TVA, il a rappelé que les hausses allaient financer la baisse du coût du travail.

Malgré une popularité en chute libre, le chef du gouvernement veut garder le cap. Et notamment sur l'écotaxe, pour laquelle "je voudrais qu'on garde son sang froid", a déclaré Jean-Marc Ayrault, ce 15 novembre sur France info.

"Cette réforme a été mal faite et (....) j’ai décidé de suspendre la mise en œuvre", a-t-il rappelé. "L'Assemblée nationale a lancé une mission d'information, car je rappelle que l'écotaxe est une loi." Il a également insisté sur le fait que l'écotaxe a été créée "dans l'intérêt général" pour financer des infrastructures de transports.

"Nous prendrons le temps nécessaire", a-t-il affirmé. Mais il a refusé de dire si le gouvernement attendrait après les élections municipales pour le faire.

La hausse de la TVA sert la compétitivité

Concernant cette fois les hausse de TVA au 1er janvier, actuellement très contestées, Jean-Marc Ayrault a expliqué que celles-ci allaient permettre "de financer la baisse du coût du travail pour toutes les entreprises, y compris les petites".

Il a aussi voulu répondre à ceux qui, à gauche, contestent les hausses. " Qui paiera la facture des déficits?". "Les classes moyennes", a-t-il lancé.

Il a également estimé que la tendance est à la reprise de la croissance en France et en Europe". Une réponse à l'Insee qui a calculé, hier, la baisse du PIB à 0,1% au troisième trimestre.

Y. D.