BFM Business

Faire payer les riches? Une solution dont se "méfie" Bruno Le Maire

Sur BFM Business, le ministre de l'Economie réagit aux demandes, de syndicats notamment, appelant à faire davantage participer à l'effort national les hauts revenus. "Une erreur" déjà commise dans le passé, selon lui.

Retour de l'impôt sur la fortune, taxation plus lourde du capital... Une petite musique fiscale commence à prendre de l'ampleur, notamment auprès des syndicats réformistes comme la CFDT: demander aux hauts revenus de plus contribuer à l'effort national dans cette période sensible de reprise de l'activité.

Mais pour Bruno Le Maire, l'impôt n'est pas la bonne solution. "Moi je me méfie de cette réaction qui consiste à penser que la solution se trouve systématiquement dans les taxes et les impôts. Je pense que la solution se trouve dans la relance de l'activité, dans la relance et dans l'horizon qui est celui de l'économie décarbonée", a jugé ce lundi sur BFM Business le ministre de l'Economie.

"Une erreur" à ne pas reproduire

"J'espère que nous serons suffisamment imaginatifs pour tenir ce chemin qui est celui de la croissance, du travail et de l'économie décarbonée. Augmenter les taxes, augmenter les impôts, faire participer davantage tous les Français: je pense que tout ça ne contribuera qu'à ralentir la croissance française".

"C'est une erreur que nous avons commise dans le passé. Ne renouvelons pas les erreurs qui ont été commises dans le passé, celles qui consistent à augmenter massivement les taxes et les impôts en sortie de crise, ça ne marche pas et ça ralentit la croissance", explique le ministre. Bruno Le Maire n'ait pas non plus favorable aux solutions "qui consistent à ne pas fixer un cap environnemental".

Avant d'ajouter: "Et je pense que si on est capables de suivre ces orientations nouvelles, (...) c'est comme ça que nous réussirons à relancer l'économie française au lendemain de la crise".

>> Retrouvez l'intégralité de l'interview de Bruno Le Maire en vidéo ici. 

Olivier Chicheportiche