BFM Business

Factures impayées: retour à la quasi-normale en France

Le taux de factures impayées reste à un niveau très élevé en France

Le taux de factures impayées reste à un niveau très élevé en France - Pixabay / FirmBee

La décélération des retards de paiements entre entreprises se confirme début juillet selon notre dernier tracker Sidetrade - BFM Business.

Le retour progressif à la normale se confirme dans les retards de paiement entre entreprises. Après une lente décrue observée pendant le déconfinement, la proportion de factures impayées à 10 jours accélère sa baisse selon la nouvelle édition de notre tracker sur les retards de paiement des entreprises*, publié semaine après semaine et réalisé par Sidetrade pour BFM Business.

Au 6 juillet, elle perd encore 3 points à 23%, soit une croissance de +18% par rapport à la période précédant la crise (contre +35% une semaine plus tôt). Rappelons qu'avant la crise, cette proportion de factures impayées était de 19% et qu'au plus fort du confinement, elle était monté à 38%. 

En une semaine, la baisse des impayés a libéré 23 milliards de cash-flow pour les entreprises. L'impact de la crise sur la trésorerie des entreprises en France se chiffre désormais à 27 milliards d'euros, contre 50 milliards la semaine précédente.

Amélioration dans tous les secteurs

Tous les secteurs en profitent même si les disparités sont encore nombreuses. Le trio des secteurs les moins touchés reste identique, avec l’industrie manufacturière toujours en tête du podium (14% de factures impayées).

Les secteurs information/communication et construction voient leurs impayés passer sous le plancher pré-pandémie (-19% et -14% respectivement par rapport à la situation pré-Covid) à 17% de factures impayées.

Les deux secteurs les plus touchés sont toujours l’agroalimentaire (49% d'impayés) et le secteur Finance/Assurance/Immobilier (37%), avec une amélioration cependant (respectivement -2 et -4 points en une semaine). 

Des hausses dans le reste de l'Europe

La France est le seul pays à enregistrer une baisse cette semaine parmi les pays surveillés. L'Hexagone passe ainsi en troisième position européenne en terme d’impayés (derrière le Royaume-Uni avec 38% et la Belgique à 25%).

Elle n’est plus le pays ayant enregistré le plus fort impact sur ses impayés suite à la pandémie, passant en 4e position derrière l’Italie (qui passe en tête avec 52% de progression du taux d'impayés par rapport à sa moyenne d'avant crise), l’Espagne (26%) et le Royaume-Uni (24%).

Rappelons que notre outil est en libre accès pour l’ensemble des décideurs du privé et des pouvoirs publics et sera publié chaque semaine sur le site de BFM Business. Vous pouvez également suivre en direct l'évolution de la courbe sur cette page pays par pays.

*Le tracker Sidetrade – BFM Business restitue, semaine après semaine, l’évolution des comportements de paiement de plus de 3,7 millions d’entreprises au sein de six pays européens (France, Royaume-Uni, Espagne, Italie, Belgique, Pays-Bas). Sidetrade a analysé, depuis le 1er janvier 2020, plus de 26 millions de factures totalisant 54 milliards d’euros de transactions inter-entreprises. 

Olivier Chicheportiche