BFM Business

Exil fiscal: UBS fixe un ultimatum à ses clients allemands

La banque suisse UBS pourrait bien mettre à la porte les exilés fiscaux allemands.

La banque suisse UBS pourrait bien mettre à la porte les exilés fiscaux allemands. - -

Berlin accentue sa lutte contre l’exil fiscal, et vient d’inciter la banque UBS à fixer un ultimatum à ses clients allemands ayant des comptes en Suisse. Ce pays accueille de nombreuses fortunes allemandes qui veulent se soustraire au fisc.

Les Allemands qui possèdent des comptes non déclarés chez leurs voisins suisses pourraient bientôt devoir fermer leurs comptes. La banque suisse UBS a fixé, ce vendredi 23 août, un ultimatum à ses clients allemands, sous la pression de Berlin.

Le gouvernement allemand, comme de nombreux autres pays, lutte de plus en plus contre la fraude fiscale. Et sans barrière linguistique, l’Allemagne représente le premier marché des banques suisses concernant les comptes étrangers.

Achat d'informations par les autorité allemandes

Les clients allemands d’UBS qui possèdent un compte non déclaré en Suisse auront désormais seize mois pour régulariser leur situation auprès du fisc, ou devront quitter la banque helvétique.

"Notre attente est que l'ensemble de nos clients allemands soient en mesure de prouver, d'ici la fin de l'année prochaine, qu'ils sont en règle avec le fisc", a déclaré Axel Weber, le président d’UBS, à un quotidien allemand ce vendredi.

Cette déclaration intervient un mois après une perquisition des autorités allemandes dans les locaux d’UBS. Elle s’inscrivait dans le cadre "d’achat régulier" par le fisc allemand d’informations sur des clients de banques suisses à des informateurs confidentiels.

A.D. avec agences