BFM Business

En France, un salarié sur deux gagne moins de 1,5 Smic

Selon l’Insee, le salaire moyen atteignait 18,10 euros brut de l’heure en 2018, soit 1,83 fois le smic horaire de l’époque. Secteur le moins rémunérateur ? L’hôtellerie-restauration.

Qui gagne combien? Dans un pays comme la France où l’on rechigne à montrer son bulletin de paie à son collègue ou son voisin, seules les études officielles permettent de se situer dans l’échelle nationale des salaires. Mais le défaut de ces études officielles, c'est que leurs auteurs ont besoin de beaucoup de temps pour rassembler, compiler et analyser les données. Ainsi l’étude que publie ce vendredi l’Insee porte-t-elle sur les salaires de... 2018.

Depuis cette date, les montants ont évidemment un peu changé. Le Smic est par exemple passé de 9,88 à 10,25 euros de l’heure. Mais les données mises en avant par l’institut national de la statistique permettent néanmoins d’avoir une idée précise des différences en matière salariale qui tiennent en partie à l’âge, au niveau des diplômes et au secteur d’activité qui vous emploie.

Un salarié bac+5 gagne en moyenne deux plus qu'un non-diplômé

Ces différences expliquent la forte différence entre salaire moyen et salaire médian. En 2018, un salarié percevait en moyenne 18,10 euros (brut) de l’heure, soit 1,83 fois le smic de l’époque alors que la médiane se situait à 1,5 smic. Et ce ratio n’a sans doute pas beaucoup bougé depuis. Autrement dit, un salarié sur deux, perçoit en France moins de 1,5 Smic, soit, au niveau actuel, 1850 euros net par mois pour un plein temps.

La moyenne est donc tirée vers le haut par les rémunérations les plus élevées. Et qui sont les salariés les mieux payés? D’abord ceux qui peuvent faire valoir sur leur CV des diplômes de haut niveau. Un salarié sans formation ayant arrêté ses études à 16 ans avec simplement son brevet des collèges est, en moyenne, deux fois moins bien payé que son collègue Bac + 5. De même qu’un cadre perçoit en moyenne un salaire correspondant à trois fois le niveau du Smic contre 1,4 pour un employé ou un ouvrier.

Entre 50 et 60 ans, les salariés gagnent en moyenne deux fois le Smic

L’âge joue évidemment aussi un rôle important. Notamment du fait des promotions et de l’augmentation des salaires à l’ancienneté qui prévaut dans de nombreuses conventions collectives. En fin de carrière (tranche 50-59 ans) le salaire moyen équivaut à deux fois le smic.

Mais le facteur probablement le plus déterminant reste le secteur d'activité. Dans l’hôtellerie-restauration (le moins rémunérateur de tous), le salaire moyen horaire se limite à 1,4 Smic. Alors que dans la banque et l'assurance (le plus "généreux") il tangente les 2,6 Smic, soit 85% de plus.

Sept secteurs au-dessus de la moyenne

On notera enfin que les secteurs où le salaire moyen est en dessous de la moyenne (hébergement-restauration, administration, santé, commerce, immobilier, transport et logistique) sont des services difficilement délocalisables. Avec une partie importante de salariés payés au Smic ou à peine au-dessus.

A l’inverse, les secteurs qui surpassent la moyenne (finance-assurance, information-communication, activités scientifiques et techniques, industrie, enseignement, BTP, énergie, eaux et déchets) sont soit des secteurs qui ont délocalisé ou externalisé les activités les moins rentables, soit des secteurs qui par nature emploie uniquement du personnel qualifié. Dans les deux cas, cela explique que le salaire moyen y soit plus élevé.

Pierre Kupferman
https://twitter.com/PierreKupferman Pierre Kupferman Rédacteur en chef BFM Éco