BFM Business

Des primaires avant ou après l'été 2011, selon Martine Aubry

Selon le premier secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, les primaires à gauche en vue de l'élection présidentielle en 2012 auront lieu au milieu de l'année 2011, "avant ou après l'été". /Photo prise le 27 mars 2010/REUTERS/Vincent Kessler

Selon le premier secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, les primaires à gauche en vue de l'élection présidentielle en 2012 auront lieu au milieu de l'année 2011, "avant ou après l'été". /Photo prise le 27 mars 2010/REUTERS/Vincent Kessler - -

PARIS - Les primaires à gauche en vue de l'élection présidentielle en 2012 auront lieu au milieu de l'année 2011, selon le premier secrétaire du...

PARIS (Reuters) - Les primaires à gauche en vue de l'élection présidentielle en 2012 auront lieu au milieu de l'année 2011, selon le premier secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry.

Dans un entretien publié vendredi sur le site Mediapart, la maire de Lille redit l'importance pour son camp de se recentrer sur des valeurs, sous peine de sanctions de l'opinion, et remet en doute la pertinence du quinquennat à titre personnel.

Le ou la candidate du Parti socialiste pour l'élection présidentielle "pourra être désigné(e) par tous les citoyens qui le souhaitent" lors de primaires. "On est à peu près tous d'accord pour qu'elles aient lieu autour de la mi-2011, avant ou après l'été, nous le déciderons ensemble", explique-t-elle.

"Un candidat unique de toute la gauche ou plusieurs candidats ? En tout état de cause, la décision appartiendra à chacun d'entre eux", ajoute Martine Aubry.

Pour le premier secrétaire, la définition d'un projet sera cruciale pour la course à l'Elysée.

"Avant de parler du choix du ou des candidats de la gauche, il faut construire un projet en commun. C'est l'essentiel. Un accord électoral sans projet ne tient pas", dit-elle.

Première étape menant à l'élaboration d'un programme, le PS s'apprête à tenir une série de conventions sur quatre thèmes: nouveau modèle de société, la rénovation, l'international et l'égalité réelle.

Autre point essentiel aux yeux de Martine Aubry pour l'emporter en 2012: le respect des valeurs de son camp.

"A chaque fois que nous nous sommes éloignés des valeurs de la gauche, les électeurs nous ont sanctionnés", analyse-t-elle. "Aujourd'hui plus que jamais, les Français ont envie d'être portés par des valeurs positives. Et nous, nous devons retrouver pleinement les valeurs de gauche, qui sont aussi celles de la France".

A la lumière du travail réalisé par l'actuelle équipe au pouvoir, Martine Aubry remet en cause, à titre personnel, le quinquennat, décidé sous la présidence de Jacques Chirac et validé par référendum.

"Je pense qu'il est bien difficile de changer une société en étant élu pour cinq ans. Il faut donner le temps que la réforme soit comprise et que les gens se l'approprient", déclare-t-elle.

Pour Martine Aubry, "le temps actuel est un temps qui ne permet pas de prendre en considération la complexité de la société, le temps de la démocratie et le temps de l'action.

"Du coup, on est obligé de faire les choses rapidement et brutalement, car la visée électorale est plus importante que la visée politique", ajoute le premier secrétaire du PS.

Elizabeth Pineau, édité par Nicole Dupont