BFM Business

Délocalisations: Marine Le Pen vante la méthode Trump

Marine Le Pen vante le "patriotisme économique".

Marine Le Pen vante le "patriotisme économique". - CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Invitée ce matin sur France 2, la présidente du Front national a salué la méthode employée par le nouveau chef d'état américain pour mettre fin aux délocalisations.

En matière de “politique anti-délocalisations”, Marine Le Pen et Donald Trump semblent être sur la même longueur d’ondes. Du moins, c’est ce qu’a laissé entendre la présidente du Front national, invitée ce matin sur France 2: “Ce qui est très intéressant c’est ce que Mr.Trump est en train de faire. Il est en train de mettre en place les mesures pour lesquelles je plaide depuis des années et dont on m’a toujours dit dans la classe politique et médiatique qu’elles étaient impossibles à mettre en œuvre”, a-t-elle déclaré.

La candidate à la présidentielle a poursuivi en saluant le volontarisme du nouveau président américain qui n’hésite pas à mettre la pression sur les entreprises pour les empêcher de délocaliser leur production ou, au contraire, pour les inciter à revenir produire sur le sol américain. “Il met en place un patriotisme économique, un protectionnisme intelligent. Il dit aux constructeurs américains: «si vous voulez aller construire vos voitures à l’étranger, alors vous paierez une taxe au États-Unis. Ce que je veux c’est que vous relocalisiez vos usines aux États-Unis»”, a-t-elle expliqué.

"Le choix du patriotisme économique"

Marine Le Pen semble prête à suivre l’exemple de Donald Trump. Elle a d'ailleurs affirmé qu'elle ne serait pas choquée à l'idée d'“expliquer aux entreprises françaises qu’elles ne peuvent pas impunément échapper à l’impôt qu’elles devraient verser en France, qu’elles ne peuvent pas impunément délocaliser leur production en créant ou en aggravant les conditions d’un chômage de masse”. Et la présidente du Front national de poursuivre en prévenant qu’il faudra “faire des choix, le choix du patriotisme économique”.

P.Louis