BFM Business

Défiscalisation des heures supplémentaires: Valls a "écouté les salariés"

Manuel Valls a justifié son revirement

Manuel Valls a justifié son revirement - Capture d'écran BFMTV

Invité de TF1 ce mercredi 4 janvier, Manuel Valls a justifié sa volonté de réinstaurer cette mesure abrogée par la gauche après son arrivée au pouvoir en 2012. Il a toutefois précisé qu'un plafond serait mis en place.

Quand Manuel Valls reprend une mesure de Nicolas Sarkzoy. Dans son programme publié mardi 3 janvier, l'ex-Premier ministre confirme vouloir réinstaurer la défiscalisation des heures supplémentaires, mesure prise en 2007 par Nicolas Sarkozy, puis abrogée dès les premières semaines de la présidence Hollande.

Pour justifier ce revirement, Manuel Valls expliqué être "pour une société du travail et de la solidarité et je suis pour redonner du pouvoir d'achat".

La politique n'est "pas le sectarisme"

"il faut tenir compte de ce que disent les salariés", a-t-il enchaîné. "On peut changer d'avis, il faut écouter les salariés", a insisté Manuel Valls avant d'ajouter que "les salariés comme les fonctionnaires nous ont dit 'on a perdu du pouvoir d'achat. Nous travaillions davantage et on voulait évidemment être rémunéré d'avantage'''.

"Je ne crois pas que la politique ce soit le sectarisme; on doit être capable de regarder ce qui se fait de bon et de bien dans tel ou tel camp. Et sur cette mesure oui je crois qu'il faut y revenir, en la plafonnant ce qui est une différence par rapport à la mesure de 2007", a-t-il conclu.

J.M.