BFM Business

Débat présidentiel: "SFR ou Alstom?" La confusion des entreprises au cœur d'une altercation

Marine Le Pen a accusé Emmanuel Macron d'avoir bradé les entreprises SFR et Alstom. Ce qu'a démenti le candidat d'En Marche! au terme d'un échange musclé lors du débat du second tour de l'élection présidentielle.

"Les grands groupes ce sont vos amis, ceux avec qui vous buvez de coups à la Rotonde..." Marine Le Pen a entamé le débat du second tour de l'élection présidentielle pied au plancher en présentant Emmanuel Macron comme le candidat des grandes entreprises. Et elle accuse par ailleurs le candidat d'En Marche! d'avoir bradé certains groupes, à commencer par SFR. "Ce sont des entreprises que vous avez vendues, comme SFR à votre ami Monsieur Drahi*", lâche-t-elle.

De fait, l'opérateur mobile a été vendu en avril 2014 par Vivendi au câblo-opérateur Numéricable. Marine Le Pen accuse directement son adversaire d'avoir favorisé cette transaction. Emmanuel Macron est-il à l'origine de cette vente?

Alstom ou SFR?

"Je n'étais pas ministre quand SFR a été vendu et il était la propriété d'un groupe privé qui était Vivendi", a rectifié son concurrent à l'élection présidentielle. Effectivement en avril 2014, Emmanuel Macron n'était pas au gouvernement, il a été nommé ministre de l'Economie au mois d'août 2014. "Et par ailleurs Vivendi est un groupe privé détenu par des capitaux privés", a tenu à rappeler Emmanuel Macron.

Ce à quoi Marine Le Pen, consultant un dossier, a cité un échange à l'Assemblée nationale pour apporter une preuve. "Janvier 2015 devant l'Assemblée vous disiez: "J'ai pris la décision de permettre à General Electric de rentrer dans Alstom." Ce qui a suscité l'incompréhension du candidat d'En Marche!: "Mais on parle d'Alstom ou de SFR? Mais madame Le Pen, on ne parle pas du même sujet [...], vous êtes en train de lire une fiche qui ne correspond pas au dossier. C'est triste pour vous, ça montre votre impréparation", a-t-il lancé. Avant de conclure: "On peut rentrer dans l'intimité du dossier mais vous n'allez pas tenir longtemps car vous les confondez: il y en a un qui fait des téléphones, l'autre qui fait des turbines."

*Patrick Drahi est l'actionnaire majoritaire d'Altice, actionnaire de NextRadioTV, groupe auquel appartient BFMTV.

Frédéric Bianchi