BFM Business

Croissance: l'Allemagne se moque des recommandations françaises

Les appels français en faveur de plus de croissance n'ont pas reçu l'écho espéré en Allemagne.

Les appels français en faveur de plus de croissance n'ont pas reçu l'écho espéré en Allemagne. - -

L'Allemagne ne voit "aucune raison" de modifier sa politique économique, a déclaré mercredi 6 août une porte-parole du gouvernement.

C'est avec une relative indifférence que Berlin a accueilli l'appel de François Hollande pour un soutien plus ferme de l'Allemagne à la croissance. Selon une porte-parole du gouvernement allemand, ce mercredi 6 août, il n'y a en effet "aucune raison" de modifier la politique économique menée outre-Rhin.

"Les déclarations très générales en provenance de Paris ne fournissent aucune raison pour de quelconques corrections dans la politique économique" du gouvernement allemand, a déclaré Christiane Wirtz, interrogée lors d'une conférence de presse régulière sur les propos tenus par François Hollande au quotidien français Le Monde. "L'Allemagne est déjà une locomotive importante, la plus importante même pour la conjoncture de la zone euro", a-t-elle affirmé.

Hollande veut plus d'investissements de la part de l'Allemagne

Le président français avait déclaré attendre de l'Allemagne "un soutien plus ferme à la croissance" dans une interview publiée lundi. "Ses excédents commerciaux et sa situation financière lui permettent d'investir davantage. C'est le meilleur service que l'Allemagne peut rendre à la France et à l'Europe", avait-t-il argumenté.

Sur fond de crise en zone euro, l'Allemagne s'est souvent vu reprocher de ne pas en faire assez pour stimuler la croissance chez elle, et par ricochet chez ses partenaires, alors qu'elle les soumettait à de rudes exigences de discipline financière.

Y. D .avec AFP