BFM Business

Croissance: l'Allemagne fera un peu  moins bien en 2016 qu'en 2015

"Les économistes chargés de conseiller le gouvernement allemand ont revu légèrement à la baisse leur prévision de croissance pour 2016. Ils s'inquiètent notamment des risques géopolitiques et de la possible sortie de l'UE par le Royaume-Uni."

En Allemagne, les "Sages" sont un peu moins optimistes sur la croissance allemande. Ces influents économistes qui conseillent le gouvernement fédéral ont révisé à la baisse ce mercredi 23 mars leur prévision de croissance pour cette année.

De 1,6% elle passe ainsi à 1,5% pour 2016, après 1,7% en 2015. La tonalité générale de leurs prévisions n'en demeure pas moins assez optimiste. Malgré "un contexte économique mondial affaibli", "La reprise se poursuit en Allemagne", estiment-ils.

Un budget à l'équilibre

Une reprise qui serait portée par la consommation intérieure et la bonne situation du marché du travail. Les Sages invoquent "aussi une politique fiscale expansionniste et une politique monétaire particulièrement accommodante".

En revanche ces économistes s'inquiètent du ralentissement économique de la Chine et des autres pays émergents, de l'instabilité géopolitique, ou encore de l'éventuelle sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, le fameux "Brexit".

Enfin, l'arrivée massive de réfugiés est un "grand défi pour la politique économique", considèrent-ils. Selon eux, 360.000 réfugiés arriveront sur le marché du travail d'ici 2017 et la plupart d'entre eux seront dans un premier temps sans emploi.

Les dépenses liées à ces arrivées sont pour l'instant compensées par la hausse des rentrées fiscales due à la bonne tenue de la croissance. Le budget fédéral devrait donc rester à l'équilibre jusqu'en 2020, selon le projet de budget pour 2017.

Delphine Liou, édité par J.M.