BFM Business

Création d'une caution locative pour aider les étudiants à se loger

Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement Supérieur, souhaite faliciter l'accès à la location pour les étudiants.

Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement Supérieur, souhaite faliciter l'accès à la location pour les étudiants. - -

Le gouvernement va mettre en place un système de caution pour aider les étudiants à se loger. Le dispositif s’adressera aux étudiants rencontrant des difficultés pour fournir des garants.

Trouver un appartement est un vrai parcours du combattant pour les étudiants. En cause, notamment, les cautions demandées. Pour faciliter l’accès au logement des étudiants, Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement Supérieur, a confirmé la création d’une caution locative étudiante, ce mardi 20 août, lors d'un déplacement à Bondy, en Seine-Saint-Denis.

L'Etat comme garant

En pratique, ce dispositif concernera les étudiants qui ne peuvent fournir de garants, c'est-à-dire ceux issus de familles monoparentales, ceux en situation isolée et les étudiants étrangers. Il s’inspire d’une mesure semblable déjà en vigueur en région Aquitaine.

La mesure "vise à proposer rapidement une caution solvable aux étudiants qui, en raison de leur situation familiale ou personnelle, ne peuvent fournir de caution locative lors de leur recherche de logement", selon le ministère.

Geneviève Fioraso a annoncé, ce mardi, qu'un partenariat avait été trouvé avec le Crédit Coopératif et la Caisse des dépôts pour cette caution locative. "C'est une caution solidaire" a tenu à préciser la ministre lors d'une conférence de presse, "l'Etat va se substituer à l'environnement familial pour se porter caution".

"l'Etat va se substituer à l'environnement familial pour se porter caution" G. Fioraso cc @CNOUS_CROUS #CLÉ #RentreeEtudiante
— Ministère ESR (@MinistereESR) August 20, 2013

14.000 étudiants concernés

Cette caution sera mise en place de façon expérimentale dès la rentrée 2013, et s’adressera à environ 2.000 étudiants. La mesure sera ensuite généralisée en 2014, "pour toucher 14.000 à 20.000 étudiants en régime de croisière", explique l’entourage de la ministre.

En septembre dernier, Geneviève Fioraso avait critiqué le "pass logement" mis en place sous son prédécesseur, Laurent Wauquiez. La ministre trouvait alors ce dispositif trop peu efficace.

A.D. avec agences