BFM Business

Création d'un fonds franco-qatari pour aider les banlieues

BFM Business

La polémique risque de repartir de plus belle. Un fonds d'investissement, doté de 50 millions d'euros par le Qatar, abondé par le secteur privé et l'Etat qui espère doubler la mise , pourrait bientôt voir le jour.

Le gouvernement de gauche concrétise donc, en le modifiant, un projet lancé sous Nicolas Sarkozy fin 2011 mais mis en sommeil à l'approche de la campagne électorale, sous la pression de l'extrême droite qui en faisait un cheval de bataille. "Je le dis très solennellement, ces gens sont des soutiens financiers des fondamentalistes islamiques, des fous de la charia", avait déclaré Marine Le Pen.

Il n'y a pas encore de calendrier. Le but est de mettre en avant "une approche moins exclusive" qu'une simple aide aux banlieues car le fonds visera aussi les zones rurales. "L'approche, ce sont les territoires déshérités. C'est vrai que les quartiers ont un vrai retard d'investissement, qui est en désaccord avec l'énergie qui en émane", explique Arnaud Montebourg.

BFMbusiness.com et Reuters