BFM Business

Communication : de quelle couleur êtes vous ?

Rouge, vert, jaune et bleu sont devenus des marqueurs de communication pour les collaborateurs auxquels les entreprises font passer des tests. Comment ça marche ?

.

Quand Michel et Florence se parlent, ils ne se comprennent pas. Michel a besoin de redire les choses plusieurs fois : il reformule, recommence et envoie ensuite des mails récapitulatifs. Une situation qui insupporte Florence qui de son côté déteste se répéter. Résultat : quand Florence et Michel travaille sur un projet. Ils s'agacent et pensent chacun que l’autre ne comprend rien. "C'est tout à fait normal" vous répondrait n'importe quelle boite de conseil. Florence est rouge et Michel est bleu.

Cette manière de percevoir la communication qui ressemble à la structuration des équipes de Koh lanta peut paraître étrange, voir simpliste mais elle s’appuie en fait sur un test qui est de plus en plus utilisé dans les entreprises de toutes tailles. Ces tests des couleurs s’appellent parfois profil4 ou modèle DISC. DISC, comme la première lettre de chacun des caractère correspondant à une couleur :

- D comme Dominant, ce sont les rouge

- I comme Influent ce sont les jaune

- S comme Stable, ce sont les vert

- C comme Consciencieux ce sont les bleu

Comment ça marche ? Vous devez répondre à 10 questions de manière spontanée en mettant des points à ce qui vous correspond le plus et le moins. Exemple : Pour être efficace au travail, est ce vous préférez : avoir des règles précises, pouvoir vous détendre, être dans l'action ou être en harmonie avec vos collègues. Michel adore avoir des règles : il met le plus de point à la première réponse. Par contre l'harmonie, c'est le cadet de ses soucis, il met donc zéro. Grace à son total de points, on sait que Michel est bleu : il est organisateur, analyste, en tout cas dans ses bons jours. Car dans les mauvais : il est froid , distant, bureaucrate à tendance pinailleur.

Construction d'équipe 

Mais mettre des couleurs ça sert à quoi ? Et bien par exemple la prochaine fois que Michel rentrera dans une explication détaillée au lieu de se dire « c'est un dingue tous aux abris », Florence l'écoutera patiemment en se disant "c'est normal c'est un bleu". Mais surtout, le test des couleurs permet d'affiner la répartition des tâches. Au bleu, il faut confier les process, les suivis de chantiers. Ne demander pas à ce type de profils d’être créatif et de vous surprendre. Idem mettre la pression peut stimuler un rouge, mais la même action sur un vert aurait uniquement pour effet de le braquer.

Et pour construire des équipes équilibrés, il semble que le test fonctionne. Sodebo vient de s'en faire expliquer le fonctionnement.

Conclusion : la prochaine que votre voisin de bureau vous agace. Avant de l'envoyer paître, demandez-vous de quel couleur il est.