BFM Business

Chypre: Pierre Moscovici défend les petits épargnants

Pierre Moscovici appelle à écouter les décisions prises par Chypre

Pierre Moscovici appelle à écouter les décisions prises par Chypre - -

Pierre Moscovici s'est prononcé, ce lundi 18 mars, en faveur de mesures protégeant les épargnants chypriotes les plus modestes, alors que le pays pourrait revoir les modalités d'application de sa taxe sur les comptes bancaires.

Pierre Moscovici envoie un message aux épargnants chypriotes. La France est favorable à une meilleure protection des petits épargnants à Chypre, qui pourraient être taxés à hauteur de 6,75% dans le cadre d'un plan de sauvetage de l'île, a indiqué, lundi 18 mars, à l'AFP le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici.

"Si Chypre choisissait, tout en respectant l'enveloppe globale de sa contribution au plan, une répartition différente pour mieux protéger les petits dépôts, il faut l'écouter et à mon sens l'entendre", a déclaré le ministre.

Les autorités de l’île et leurs créanciers discutent, ce lundi 18 mars, d’une révision des modalités de la taxe sur les comptes bancaires du pays pour en exclure les plus petits dépôts. Le vote des députés sur ce texte, qui devait intervenir ce lundi après-midi a d’ailleurs été repoussé à mardi, le temps de finaliser une nouvelle proposition.

"Disons-le franchement, cela ressemble à une confiscation de fonds étrangers. Je ne sais pas qui est à l'origine de cette idée, mais cela ressemble à cela", a déclaré pour sa part le Premier ministre russe, Dimitri Medvedev.

>> A lire également

- Chypre: quand un pays taxe ses déposants pour éviter la faillite

- Le plan de sauvetage de Chypre passe mal

- Chypre les petits déposants épargnés par la taxe sur les comptes bancaires

J.M. avec AFP