BFM Business

Christine Lagarde croit à une croissance solide au 3e trimestre

La ministre française de l'Economie prévoit une "croissance solide" du PIB de la France au troisième trimestre, entre 0,3% et 0,7%, après 0,7% au deuxième trimestre, selon les derniers chiffres de l'Insee. /Photo prise le 20 septembre 2010/REUTERS/Philipp

La ministre française de l'Economie prévoit une "croissance solide" du PIB de la France au troisième trimestre, entre 0,3% et 0,7%, après 0,7% au deuxième trimestre, selon les derniers chiffres de l'Insee. /Photo prise le 20 septembre 2010/REUTERS/Philipp - -

BIARRITZ, Pyrénées-Atlantiques (Reuters) - La ministre française de l'Economie prévoit une "croissance solide" du PIB de la France au troisième...

BIARRITZ, Pyrénées-Atlantiques (Reuters) - La ministre française de l'Economie prévoit une "croissance solide" du PIB de la France au troisième trimestre, entre 0,3% et 0,7%, après 0,7% au deuxième trimestre, selon les derniers chiffres de l'Insee.

Dans un entretien avec Reuters en marge des journées parlementaires de l'UMP à Biarritz, Christine Lagarde a cependant maintenu à 1,5% la prévision de croissance pour l'ensemble de 2010 et 2% pour 2011.

"On a beaucoup de chiffres qui s'orientent positivement. Je suis particulièrement satisfaite de voir une révision à la hausse de la croissance sur le deuxième trimestre 2010", a-t-elle déclaré.

L'Institut national de la statistique (Insee) a relevé vendredi à 0,7% au lieu de 0,6% sa prévision de croissance du produit intérieur brut pour le deuxième trimestre.

A fin juin, l'acquis de croissance pour 2010, c'est-à-dire la croissance moyenne sur l'année sous l'hypothèse d'une croissance zéro sur les deux derniers trimestres, ressort à 1,3%, selon les données détaillées des comptes nationaux pour le deuxième trimestre publiées vendredi par l'Insee.

"Je pense, compte tenu de nos indicateurs, qu'on n'aura pas un chiffre aussi fort au troisième trimestre mais on aura un chiffre solide", a déclaré à Reuters Christine Lagarde. "On ne sera pas à 0,7%. Je pense qu'on sera au-dessus de 0,3%."

"Je suis très prudente sur l'année. Je m'en tiens à la prévision révisée du Premier ministre, qui a parlé de 1,5%", a-t-elle ajouté. "Ça me paraît bien et raisonnable. Le calcul de la croissance se fait beaucoup sur les deux premiers trimestres. Donc il faut vraiment surperformer aux troisième et quatrième pour arriver à remonter un peu."

Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse