BFM Business

Chômage : 19e mois consécutif de hausse

En tenant compte des DOM, Pôle emploi recensait 4,9 millions de demandeurs d'emploi, en incluant ceux ayant une activité réduite.

En tenant compte des DOM, Pôle emploi recensait 4,9 millions de demandeurs d'emploi, en incluant ceux ayant une activité réduite. - -

29 300 demandeurs d'emploi de catégorie A (sans aucune activité) se sont inscrits à Pôle emploi en novembre en métropole, portant leur nombre à 3,13 millions. « La relance de l’emploi qui n’est pas suffisamment soutenue », estime Benoist Apparu.

Michel Sapin avait prévenu: les chiffres du chômage pour le mois de novembre seront mauvais. Le ministre du Travail ne s’est pas trompé: le mois dernier, 29 300 demandeurs d'emploi de catégorie A (sans aucune activité) se sont inscrits à Pôle emploi en métropole. Désormais les chômeurs sont au nombre de 3,13 millions en France, avec une progression de 0,9% sur un mois et de 10,8% sur l’année. La progression est donc moins forte en novembre en comparaison avec les mois de septembre (+1,6%) et d’octobre (1,5%). En tenant compte des DOM, Pôle emploi recense 4,9 millions de demandeurs d'emploi, en incluant ceux ayant une activité réduite, un record absolu depuis la mise en place de statistiques comparables.

Jeunes et seniors particulièrement touchés

La progression touche plus fortement les jeunes de moins de 25 ans et les seniors de plus de 50 ans. Le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A dans les deux catégories progresse de 1,2%. Chez les moins de 25 ans, 5 700 personnes ont franchi la porte de Pôle emploi au mois de novembre. Explosion aussi des chômeurs de longue durée, inscrits depuis plus d'un an (en incluant une activité réduite), qui sont désormais 1,94 million, un record absolu (+11,7% en un an). Près d'un demi-million d'entre eux pointent à Pôle emploi depuis plus de 3 ans (+19,8% en un an).

« La fin 2013 marquera la fin de la courbe croissante du chômage »

Pour le député PS du Rhône Yves Blein, membre de la commission des affaires économiques à l'Assemblée Nationale, inverser la courbe du chômage d’ici à la fin 2013 n’est pas un objectif impossible à réaliser. « Les emplois d’avenir pour les plus jeunes, mais aussi le contrat de génération, sont des mesures qui commencent à produire leurs effets, assure-t-il. D’autre part, le crédit d’impôt emploi compétitivité va être un signal très fort donné aux entreprises qui va leur permettre, en allégeant globalement leurs charges, de faciliter leur capacité à embaucher. Donc la fin de l’année 2013 marquera la fin de la courbe croissante du chômage ».

« La relance de l’emploi qui n’est pas suffisamment soutenue »

Au contraire, le député UMP de la Marne Benoist Apparu juge impossible d'inverser la courbe du chômage en l'espace d'un an seulement : « Tant que vous n’aurez pas une relance de l’activité économique soutenue fortement par le gouvernement, vous ne pourrez pas réduire le chômage, assure l’ancien ministre du Logement. Je prends un exemple très concret. François Hollande s’est engagé à faire 500 000 logements par an. On en fera à peine 300 000 cette année. Chaque logement c’est 1,5 emploi. Voilà un exemple très concret d‘un secteur d’activité qui pourrait participer à la relance de l’activité économique, et donc à la relance de l’emploi qui n’est pas suffisamment soutenue ».

Tugdual de Dieuleveult avec A.Rosique