BFM Business

Ce que va coûter le sextuple hologramme de Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon va reproduire son expérience réussie du 5 février dernier.

Jean-Luc Mélenchon va reproduire son expérience réussie du 5 février dernier. - BFMTV

Le candidat de la France insoumise s’exprimera dans sept villes simultanément, par hologramme, le 18 avril prochain. Pour un coût loin d’être exorbitant.

Si Jean-Luc Mélenchon ne parvient pas à se hisser au second tour de l’élection présidentielle, sa campagne aura au moins marqué les esprits. Mais le candidat de la France insoumise veut aller plus loin: le 18 avril prochain, son meeting sera organisé simultanément dans sept villes différentes.

Pour y parvenir, Jean-Luc Mélenchon reproduira le modèle de l'expérience réussie du 5 février dernier, lorsque son hologramme s’était adressé au public d’Aubervilliers tandis que le candidat se trouvait sur scène à Lyon.

Cette fois, l’ancien leader du Front de gauche sera physiquement présent à Dijon. Mais ses hologrammes tiendront meeting à Nantes, Clermont-Ferrand, Montpellier, Grenoble, Nancy et Le Port à la Réunion.

Moins de 300.000 euros pour six hologrammes

Pour réaliser cette prouesse, le candidat va faire appel au même prestataire, Adrenaline Studio. Celui-ci avait fait savoir que l’hologramme d’Aubervilliers avait été facturé entre 50.000 et 100.000 euros. Mais ce coût sera loin d’être multiplié par 6, à en croire l’équipe de Jean-Luc Mélenchon. "Le fait d’utiliser 6 hologrammes permet de faire une réelle économie d’échelle", indique ainsi Bastien Lachaud, responsable des événements au sein de la France insoumise.

Selon lui, le coût sera "multiplié par deux ou trois". Soit 300.000 euros maximum. En revanche, certains postes de dépenses inhérents à l’organisation d’un meeting resteront inchangés, notamment la location des salles.

Pour Jean-Luc Mélenchon comme pour son hologramme, les frais de sécurité seront par ailleurs les mêmes, puisqu’il s’agit de protéger le public et non pas le candidat. Le tout pour un coût global de 150.000 euros par meeting, soit un peu plus d’un million d’euros. En revanche, certaines économies pourront être faites, notamment sur les frais de déplacement des équipes.

Yann Duvert