BFM Business

Bruxelles "regrette" la démission de l'ambassadeur britannique

Ivan Rogers (ici à droite de l'ex-Premier ministre David Cameron) a démissionné de son poste d'ambassadeur britannique auprès de l'UE.

Ivan Rogers (ici à droite de l'ex-Premier ministre David Cameron) a démissionné de son poste d'ambassadeur britannique auprès de l'UE. - Thierry Charlier - AFP

La Commission européenne a déploré "une perte" après la démission surprise de l'ambassadeur britannique.

La Commission européenne a déploré ce mercredi la démission surprise de l'ambassadeur britannique auprès de l'UE, qu'elle a qualifié d'interlocuteur "très professionnel" mais "pas toujours facile".

"Nous regrettons la perte d'un interlocuteur très professionnel, très bien informé, bien que pas toujours facile", a déclaré une porte-parole de l'exécutif européen, interrogée par la presse sur la démission d'Ivan Rogers, annoncée la veille.

L'annonce du départ de l'ambassadeur britannique intervient à seulement quelques semaines du déclenchement prévu de la procédure de divorce entre le Royaume-Uni et l'Union.

Victime de sa "vision négative" du Brexit

La Première ministre conservatrice Theresa May a en effet promis d'activer l'article 50 du Traité de Lisbonne d'ici la fin mars, ce qui donnera le coup d'envoi formel d'une négociation complexe entre Londres et Bruxelles.

De par sa fonction, Ivan Rogers, fin connaisseur des dossiers européens, aurait dû jouer un rôle important dans ces tractations.

Selon le Telegraph, qui cite des sources gouvernementales, Ivan Rogers aurait fait les frais de sa "vision négative du Brexit" et son départ était de toute manière programmé, Downing Street souhaitant disposer d'un ambassadeur "qui croit au Brexit" avant d'entrer dans le vif du sujet.

Y.D. avec AFP