BFM Business

Bruno Le Maire: "Je demande de la patience aux Français"

Bruno Le Maire était au micro de BFMTV.

Bruno Le Maire était au micro de BFMTV. - BFMTV

Le ministre de l'Économie était l'invité de BFMTV. Il a réalisé un premier point sur le bilan de ce début de quinquennat.

Les Français peinent à voir les premiers résultats de la politique d'Emmanuel Macron et Édouard Philippe. Mais au micro de BFMTV, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, a déclaré: "Je demande de la patience aux Français". Et il a ajouté: "Il faudra sans doute deux ans avant de voir une baisse, en profondeur, du chômage". Bruno Le Maire a précisé: "La croissance est solide, l'investissement repart. Le mouvement est là, la confiance est là, l'esprit positif est là".

Le ministre a notamment donné comme exemple la décision des 27 États-membres de confier à Paris le siège de l'Autorité bancaire européenne. Pour lui, cela montre "la confiance des États européens vis-à-vis de la France". Bruno Le Maire a rappelé que "c'est une centaine d'emplois qui arrivent à Paris". Et il s'est réjoui: "On retrouve une France forte qui retrouve confiance en elle-même".

"C'est très difficile"

Bruno Le Maire a également répondu à la question du déficit public. Le gouvernement table, pour 2018, sur un déficit de 2,8% du PIB. "Nous allons prendre toutes les mesures pour avoir des comptes publics bien tenus" a déclaré le ministre qui a ajouté: "C'est très difficile". Une difficulté qu'il explique notamment par "des dépenses non financées, il a fallu les financer". Mais il est "certain" d'y arriver.

Et enfin, Bruno Le Maire a réaffirmé son souhait d'étendre les baisses de cotisations sur les salaires allant jusqu'à trois fois le Smic. "Nous le ferons quand les finances publiques seront rétablies. C'est une affaire d'années, pas de mois".

D. L.