BFM Business

Bruno Le Maire accable Lactalis, une "entreprise défaillante"

Le ministre de l'Économie a pointé la responsabilité de l'industriel dans l'affaire du lait contaminé à la salmonelle.

"Cette affaire est grave. Elle a donné lieu à des comportements inacceptables qui devront être sanctionnés". Lors d'une conférence de presse ce jeudi, Bruno Le Maire a voulu afficher la fermeté du gouvernement après le scandale Lactalis.

"L'État s'est substitué à une entreprise défaillante", a indiqué le ministre de l'Économie, en détaillant la chronologie de l'affaire, rappelant également que l'entreprise est la "seule responsable" des produits qu'elle commercialise.

30 grandes surfaces et 12 hôpitaux concernés

"L'urgence, c'est le retrait de tous les circuits de distribution" des produits incriminés, a-t-il poursuivi. Sur 2500 points de vente contrôlés, 91 contenaient des produits Lactalis qui auraient dû être retirés de la vente, a-t-il également fait savoir. 30 grandes surfaces, 12 hôpitaux, 2 crèches et 44 pharmacies sont notamment concernées.

2500 contrôles supplémentaires seront effectués la semaine prochaine.

La direction de Lactalis et la grande distribution convoquées

Les consommateurs sont par ailleurs invités à se rendre sur le site de la DGCCRF pour obtenir des informations sur les produits concernés.

Le ministre a en outre indiqué avoir convoqué ce jeudi soir les acteurs de la grande distribution pour leur rappeler leurs obligations. Plusieurs d'entre eux ont en effet reconnu avoir vendu des produits Lactalis concernés par le rappel.

La direction de l'industriel, elle, sera reçue vendredi à Bercy.

Les alternatives?

Vous êtes parents et éventuellement concernés par des lots de lait contaminé? Sachez qu'il existe des alternatives. En décembre, la société française de pédiatrie avait d'ailleurs publié une liste avec des substituts possibles.

Y.D.