BFM Business

Ayrault: "un directoire franco-allemand n'est souhaité ni par Berlin, ni par Paris"

BFM Business

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault assure qu'"un directoire franco-allemand n'est souhaité ni par les Français ni par les Allemands" et que les deux pays souhaitent que les "autres pays" de l'UE, soient associés "à part égale", dans une interview à paraître samedi.

Dans cet entretien avec le quotidien italien Corriere della Serra, alors qu'on lui demande, si après la rencontre Hollande-Merkel et la contribution franco-allemande pour le renforcement de la compétitivité et la croissance en Europe, une réédition du directoire Paris-Berlin est à craindre, Jean-Marc Ayrault répond: "Non, un directoire franco-allemand n'est souhaité ni par les Français ni par les Allemands".

Dans cet entretien, le Premier ministre réclame par ailleurs une "nouvelle politique industrielle commune" et souhaite que l'on pense "par exemple à créer des nouveaux EADS".

J.M. avec AFP