BFM Business

Auvergne-Rhône-Alpes, un poids lourd aux richesses inégales

La région Auvergne-Rhône-Alpes génère à elle seule près de 230 millions d’euros de PIB, mais cette richesse est inégalement répartie sur un territoire à la fois industriel et agricole.

Cette nouvelle "méga région" concentre les déséquilibres. 85% des richesses et de la population sont réunies en Rhône-Alpes. La première région industrielle du pays est aussi portée par des pôles de renommée mondiale, tandis que l’Auvergne est restée davantage agricole, avec une exception toutefois. Michelin, seule entreprise du CAC40 à avoir son siège en province est installé à Clermont-Ferrand.

Si sur le papier, les deux territoires s’opposent, la fusion économique des deux régions a déjà commencé selon Olivier Gaud, le patron du Medef Rhône-Alpes. "C’est une région composée de deux régions très complémentaires, les entreprises ont d’ores et déjà compris ça avant les politiques. Beaucoup ont déjà des directions régionales Auvergne-Rhône-Alpes." 

De grands projets d’infrastructures doivent par ailleurs renforcer la position de la grande région, très bien placée à l’échelle européenne. La ligne à grande vitesse Lyon-Turin reliera les deux villes en deux heures, contre quatre heures aujourd’hui. L’Auvergne espère bien aussi profiter de ce positionnement. La ligne à grande vitesse Paris-Orléans-Clermont-Lyon (POCL) prévue à l’horizon 2030 pourrait être la solution à ce défi, si les financements sont trouvés.

Olivier Jouglard, Delphine Liou