BFM Business

Attractivité: la France à la traîne dans le classement de la Banque mondiale

Obtenir un permis de construire en France est plus coûteux que dans les autres pays de l'OCDE.

Obtenir un permis de construire en France est plus coûteux que dans les autres pays de l'OCDE. - -

L'Hexagone recule de trois rangs et se classe à la 38ème position de ce classement annuel, publié ce mardi 29 octobre, derrière la Lituanie ou encore la Thaïlande. La Banque mondiale pointe notamment la difficulté pour les entrepreneurs à enregistrer leurs droits de propriété.

Il serait moins facile de créer une entreprise en France qu'en Arménie ou au Rwanda. C'est l'un des enseignements que l'on retient si on en croit le onzième classement de la Banque mondiale, publié ce mardi 29 octobre, et portant sur le climat des affaires.

Ce classement, intitulé "Doing Business" ("Faire des affaires") est construit sur la base de 10 critères qui se focalisent essentiellement sur le temps requis pour effectuer des démarches, comme obtenir l'électricité, démarrer une activité ou encore avoir un permis de construire.

Et dans cette édition 2014, la France se situe loin, très loin des cinq premiers (Singapour, Hong-Kong, Nouvelle-Zélande, Etats-Unis, Danemark), ne pointant qu'au 38ème rang. Pire, par rapport au précédent classement, l'Hexagone recule de trois places.

De lourdes procédures

La Géorgie (8e), la Thaïlande (18e), l'île Maurice (20e), la Macédoine (22e), le Rwanda (32e) et l'Arménie (37e) sont autant de pays qui font mieux que la France. Dans son classement, la Banque mondiale épingle l'Hexagone pour sa faiblesse dans plusieurs domaines.

La France est plus particulièrement à la traîne sur l'enregistrement des droits de propriété, la Banque mondiale la classant au 149ème rang, sur 189 économies classées. Selon l'institution, une procédure normale prend 49 jours en France contre 24 en moyenne dans l'OCDE.

Le constat est similaire pour les permis de construire où la France pointe au 92e rang. La durée de la procédure n'est pas tellement plus longue (184 jours contre 147 pour la moyenne de l'OCDE) que plus coûteuse. Si l'on en croit l'étude de la Banque mondiale, obtenir un permis de construire en France représente un coût de 244% du revenu par habitant, ce qui est trois fois plus cher que dans les autres pays de l'OCDE. En revanche le cadre réglementaire est bon. La France se classe ainsi au 7e rang sur le critère "exécution des contrats".

Des polémiques

Toutefois, ce classement de la Banque mondiale n'est pas sans susciter les critiques. La Chine, qui ne se classe qu'au 96ème rang, a fustigé ce rapport qui utiliserait une méthodologie qui pénalise les économies émergentes. Il est vrai que voir l'Inde arriver 134ème, soit plus de 50 places derrière la Zambie, et plus de 40 derrière l'Albanie, a de quoi provoquer les interrogations.

La Banque mondiale, dans le communiqué accompagnant son rapport, prend ainsi ses précautions. Ce rapport "ne mesure pas tous les aspects de l'environnement des affaires qui importent aux entreprises et aux investisseurs". La qualité de la main d'œuvre, la vigueur du système financier sont autant d'éléments qui ne sont pas pris en compte. De quoi effectivement mécontenter les pays arrivant à une place qu'il juge indigne de leur rang.

Julien Marion