BFM Business

Année chinoise du serpent : quel impact sur les marchés ?

L'année du serpent ne sera peut-être pas si mauvaise que cela sur le front économique

L'année du serpent ne sera peut-être pas si mauvaise que cela sur le front économique - -

L’animal emblème de l’année chinoise à venir impactera, à en croire les Chinois, l’économie mondiale. En l’occurrence, le serpent signe le retour de l’énergie du feu et donc du rattrapage en Bourse.

C’est le nouvel an en Chine ce dimanche 10 février 2013. Les Chinois ont quitté l'année du dragon pour rentrer dans celle du serpent. L'astrologie est importante dans la culture asiatique, elle permet de prévoir les tendances de l’année à venir, notamment sur le front économique.

Les spécialistes estiment que cette année, placée sous le signe du reptile, pourrait être dévastatrice, et provoquer de grands bouleversements. Certains d’entre eux rappellent ainsi que les évènements comme le 11 septembre, Pearl Harbour, la chute du Mur de Berlin, ou encore Tienanmen, sont tous intervenus au cours de l’année du serpent.

Une prophétie catastrophiste que relativise Marie-Pierre Dillenseger, PDG fondateur du cabinet PowerSpace, qui décode la culture chinoise pour les entreprises occidentales.

Une croissance phénoménale sur les valeurs technologiques

Son analyse apporte une touche d'optimisme car le serpent s'accompagne du feu, une énergie porteuse de croissance, dont on était privé depuis deux ans, explique Marie-Pierre Dillenseger.

"Le feu est traditionnellement lié à la Bourse, à ce qui rayonne, à ce qui peut avoir une croissance phénoménale", s’enthousiasme-t-elle. Les valeurs technologiques devraient tout particulièrement en profiter selon elle.

Avis à ceux qui ont joué de malchance sur les marchés financiers ces derniers temps : pour la dirigeante de PowerSpace, "s’il y a une période où l'on peut un peu récupérer en bourse, la voici !".

Mathieu Jolivet et Nina Godart