BFM Business

730.000 salariés sont désormais au chômage partiel

Le coût des mesures d'accompagnement du chômage partiel s'élève déjà à 2,2 milliards d'euros. Mais la facture devrait rapidement grimper, prévient Bercy.

Le recours au chômage partiel en France concerne 730.000 salariés "après seulement quelques jours" de mise en place du dispositif élargi pendant la crise du coronavirus, a détaillé mardi sur France Info le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

Le coût de la mesure s'élève déjà à 2,2 milliards d'euros, a indiqué le ministre en ajoutant: "On a provisionné 8,5 milliards d'euros, ça sera davantage". En finançant le chômage partiel des salariés contraints à l'arrêt, l'Etat vise à sauvegarder des emplois en cas de baisse temporaire d'activité.

Le nombre de salariés concernés a explosé

La loi de finances rectificative au budget de l'Etat adoptée la semaine dernière prévoit 5,5 milliards d'euros payés par l'Etat et 3 milliards par l'Unedic pour ce dispositif.

Cette somme permet de financer l'équivalent de 15% des heures travaillées pendant deux mois, avait indiqué le ministère du Travail il y a six jours, alors que le chômage partiel ne concernait encore que 400.000 salariés.

TL avec l'AFP