BFM Business

2017: les sujets économiques et sociaux au cœur des préoccupations des Français

Pour 64% des Français, les thèmes économiques et sociaux priment sur les thèmes identitaires et de sécurité dans la perspective de la prochaine élection présidentielle, selon un sondage Elabe "L'Opinion en direct" pour BFMTV.

Plusieurs candidats à la présidentielle veulent en faire des axes majeurs de la campagne. Mais les questions identitaires et de sécurité ne sont pas au cœur des préoccupations des Français pour 2017, largement devancées par les thèmes économiques et sociaux, selon un sondage "L'Opinion en direct" de l'institut Elabe pour BFMTV publié ce samedi. 

Ainsi, à la question, "dans la perspective de la prochaine élection présidentielle, qu’est-ce qui compte le plus pour vous?", 64% des Français répondent que ce sont les thèmes économiques et sociaux, devant les thèmes identitaires et de sécurité. 

L'identité et la sécurité, priorité pour les sympathisants FN

Plus précisément, ce sont les sympathisants de gauche qui privilégient le plus les thèmes économiques et sociaux: 83% d'entre eux s'intéressent plus aux propositions des candidats pour redresser l'économie, réduire le chômage et lutter contre les inégalités sociales, contre 16% pour qui les propositions des candidats pour défendre l’identité française, la sécurité et lutter contre l’islam radical comptent plus.

Les sympathisants de la droite et du centre mettent eux aussi l’accent sur les thèmes économiques et sociaux, à 62%, contre 37% qui le mettent sur les thèmes économiques et sociaux.

A l'inverse, les sympathisants du Front national priorisent eux les thèmes identitaires et de sécurité à 76%, contre 24% jugeant que les thèmes économiques et sociaux importent davantage.

Mitigés sur la capacité des partis à redresser l'économie

Autre enseignement de ce sondage, un Français sur deux affirme ne faire confiance à aucun des trois principaux partis de l'échiquier politique pour redresser l’économie et lutter contre le chômage.

C'est le parti Les Républicains qui inspire le plus confiance en la matière, à 23%. Vient ensuite le Front national, à 18%. Le Parti socialiste est celui des trois principaux partis qui recueille le moins la confiance des Français sur ce point, à 11%. Mais surtout, 48% des répondants expliquent ne faire confiance à aucun de ces trois partis pour redresser l'économie et le chômage.

A relever également: 32% des sympathisants PS ne font pas confiance à leur parti pour redresser l’économie et réduire le chômage, quand les sympathisants LR et FN font bloc derrière leur parti, respectivement à 72% et 89%.

Sondage réalisé par Internet les 29 et 30 août 2016 auprès d'un échantillon de 1.002 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

V.R.