BFM Business

Échelle des salaires: la France plus égalitaire que l'Allemagne

Les écarts de salaires plus forts en Allemagne qu'en France

Les écarts de salaires plus forts en Allemagne qu'en France - MYCHELE DANIAU / AFP

D'après l'Insee, les écarts de salaires sont nettement plus marqués en Allemagne qu'en France, selon le secteur d'activité, le type de contrat et la profession exercée.

Les écarts entre salaires sont plus forts en Allemagne qu'en France, tant entre secteurs que selon le type de contrat, souligne ce vendredi une étude de l'Insee. En moyenne, les différences sont infimes. En 2014, un salarié allemand gagnait 17,80 euros bruts de l'heure, soit 10 centimes de moins qu'en France. Mais dès qu'on regarde dans le détail, on note de grandes différences. en fonction du type de contrat, de la profession ou du secteur d'activités.

Ainsi, les salariés allemands en contrat à durée déterminée (CDD) sont nettement pénalisés rapport à ceux qui bénéficient d'un CDI. Ils touchaient toujours en 2014, 34% de moins de l'heure. En France, l'écart se limite à 24%.

Des salaires plus dynamiques en Allemagne

Par secteur, dans les entreprises de plus de 10 salariés, les différences sont aussi plus grandes en Allemagne qu'en France: chez nos voisins, les salaires varient ainsi de 9,8 euros bruts de l'heure dans l'hébergement-restauration à 27,4 euros dans l'énergie, contre un écart de 13 à 24,1 euros en France. Les salaires sont également plus dispersés en Allemagne lorsque l'on compare les professions. 

L'étude montre aussi que les salaires allemands ont progressé plus vite qu'en France depuis 2012, alors qu'entre 2000 et 2007 l'évolution avait été plus modérée en Allemagne qu'en France, notamment sous l'effet des réformes Hartz du marché du travail. Ainsi, de 2012 à 2015, le salaire moyen par tête augmente de 1,4 % en moyenne par an en France contre 2,7 % en Allemagne.

P.L avec AFP