Angel Gurria OCDE.jpg
 

Déjà à la tête de l'Organisation en 2007, Angel Gurria avoue s'être trompé sur la situation économique à l'époque. Il pointe l'échec de la pensée dominante et appelle les acteurs du monde économique à écouter les victimes de cette débâcle financière.

Votre opinion

Postez un commentaire