Dioxyde de titane: pas d’interdiction immédiate malgré le dernier rapport de l'Anses

chewing gum
 

Les associations réclament son interdiction depuis des mois, l’additif alimentaire E171 constitué de nanoparticules de dioxyde de titane va-t-il disparaître de nos assiettes ? Un rapport remis aujourd’hui au gouvernement confirme qu’il n’existe pas de preuve de l’innocuité de cet additif alimentaire controversé.

Votre opinion

Postez un commentaire