Carlos Ghosn
 

Ce mardi, le président de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi comparaissait devant le tribunal de Tokyo, à sa demande. Pour sa première apparition publique depuis son arrestation le 19 novembre, Carlos Ghosn s’est dit "accusé à tort et injustement détenu".

Votre opinion

Postez un commentaire