Alitalia
 

Les deux compagnies sont prêtes à injecter 400 millions d'euros pour sauver Alitalia, au bord de la faillite. À l'issue de l'opération, elles détiendraient 40% des parts du groupe.

Votre opinion

Postez un commentaire