Darmanin Le Maire.jpg
 

Malgré des statistiques peu encourageantes, le gouvernement prévoit une croissance d'au moins 1,8% cette année. Mais avec le ralentissement du commerce international et de la consommation, atteindre cet objectif relèverait du miracle.

Votre opinion

Postez un commentaire