BFM Business

Coronavirus: la frénésie d'achats des Français fait battre des records à la grande distribution

Les rayons de pâtes se vident dans les supermarchés

Les rayons de pâtes se vident dans les supermarchés - DAMIEN MEYER / AFP

Par crainte du confinement et des pénuries, les Français se sont rués sur les achats alimentaires et la grande distribution réalise des ventes hors-norme. Si les enseignes tentent de calmer le jeu, elles échouent pour le moment à calmer la frénésie.

La grande distribution bat des records! Les Français se précipitent en magasins pour stocker des produits alimentaires et les ventes explosent. Vendredi dernier, au lendemain de la première intervention du président Macron, les ventes de produits de grande consommation ont bondi de 109% dans tout le pays par rapport à un vendredi habituel et même de 174% pour les produits sous tension comme les pâtes, le riz, le sucre et le papier toilette.

Dans le détail, les ventes de pâtes ont été multiplié par cinq, celles de papier toilette par 3,5 et celles de sucre par trois.

Après le vendredi hors-norme ça a été un lundi fou. S'il n'y a pas encore de chiffres de ventes au niveau national, certaines enseignes ont confié les leurs à Olivier Dauvers, spécialiste de la grande distribution. Auchan aurait donc multiplié ses ventes par 3,5 au niveau national, Intermarché par 2,5 par rapport au même lundi il y a un an. De son côté Carrefour aurait doublé les siennes en Ile-de-France. Dans certains magasins les ventes sont même complètement irrationnelles. "Par rapport à un lundi classique, mes ventes en drive sont à +850%, et le magasin à +600%", assure ainsiDavid Blaise, pdg du Super U de Thourotte, dans l’Oise au site de LSA.

Une frénésie très difficile à gérer dans les magasins. Pour respecter les normes de distanciation sociale, certains magasins ont filtré aux entrées en ne faisant entrer que 100 clients à la fois. D’autres ont décidé de rationner les produits : pas plus de deux kilos maximum de pâtes, riz ou farine ni plus de deux paquets de papier toilette. Les magasins essaient aussi d’équiper au maximum leur personnel de masque et de gants. Un autre a même installé des panneaux en plexiglas pour protéger les caissières et les caissiers.

Et malgré la ruée, les patrons du secteur restent confiants concernant les approvisionnement. Il n'y aura pas de pénurie, tentent de rassurer les distributeurs et les industriels. Si les ruptures de produits en rayon sont spectaculaires, elles sont finalement assez rares et les rayons sont vite réachalandés. Selon Nielsen 93% des produits restent disponibles en grande surface et même 90% des produits en tension.

Les grands patrons de la grande distribution se sont tout de même réunis en urgence ce dimanche pour faire le point. A la sortie la plupart ont communiqué sur les réseaux sociaux pour conseiller aux clients... de moins acheter! Peine perdue: les messages n'ont pas du tout été entendus. L’effet psychologiques de la peur du manque a été plus fort. Mais cela devrait logiquement se calmer dans les prochains jours. "Quand les placards seront plein à craquer ça va revenir à la normale, selon Olivier Dauvers. Et on s’en rapproche là."

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco