BFM Business

Viande, fruits et légumes, vélo..: ces produits que les Français ont davantage achetés en 2020

Les Français ont acheté plus de fruits et légumes l'an passé

Les Français ont acheté plus de fruits et légumes l'an passé - MYCHELE DANIAU / AFP

Si la consommation des ménages a chuté de plus de 7% l'an passé, certains produits, notamment alimentaires, ont fait mieux que résister à la crise.

En recul de 7,1% en 2020, jamais la consommation des ménages français n’avait connu un tel repli depuis les premières études des comptes nationaux en 1949. Sous l’effet de la crise sanitaire et des confinements successifs, plusieurs grands postes de dépenses ont accusé une baisse particulièrement marquée l'an passé selon les chiffres de l’Insee publiés ce jeudi: -17% pour les articles d’habillement et chaussures, -22,5% pour les transports, -33% pour les hôtels, cafés et restaurants…

A l’inverse, certains produits ont tiré leur épingle du jeu pendant la crise. Les dépenses alimentaires ont notamment bondi de 7,1% en 2020, à 163 milliards d’euros, soit 5621 euros par ménage. Signe que les Français, privés de restaurants, ont repris goût à la cuisine.

Dans le détail, les ménages ont surconsommé de la viande (1361 euros par ménage, +8,4%), des fruits et légumes (1318 euros par ménage, +9,7%), du poisson et des fruits de mer (312 euros par ménage, +8%) ou encore du lait, du fromage et des œufs (794 euros, +7%).

La consommation d'alcool stagne en volume

Les dépenses de boissons non alcoolisées sont également en hausse (509 euros par ménage, +3%), en particulier celles de café, thé et cacao (163 euros par ménage, +8,4%). Côté alcool, les achats de bière ont bondi de plus de 10% (182 euros) tandis que les vins, cidres et champagnes (295 euros, -8,9%) ont été plus affectés par la chute de la restauration hors domicile.

Toutes boissons confondues, les dépenses d’alcool progressent de 0,5% en 2020 mais cette hausse est intégralement due à l’augmentation des prix. Au contraire, l’évolution des dépenses alimentaires évoquée plus haut s’explique davantage par un accroissement du volume consommé (+4,5%) que par la hausse des prix (+2,5%).

Les dépenses de tabac ont quant à elles fortement augmenté en 2020 (25,5 milliards d’euros, +13,5%), mais cela s’explique là-encore par une forte hausse des prix (+13,7%) alors que la consommation en volume a baissé de 0,2%.

Des achats de vélos en forte hausse

Si les dépenses pour les articles de maison sont globalement en baisse (-1,5%) en particulier dans l’ameublement, certains produits sortent du lot. A l’image des petits appareils ménagers (88 euros par ménage, +13,6%) et dans une moindre mesure des gros appareils ménagers (255 euros, +2,4%). Les achats de vaisselle et d’ustensiles de ménage sont eux aussi en hausse (274 euros, +1,5%).

Sans doute pour occuper leurs enfants pendant les périodes de confinement, les Français ont également augmenté leur budget en jouets et jeux (229 euros, +2,5%). Les parents, eux, se sont mis au bricolage et au jardinage, comme en témoigne l’évolution des dépenses en outillage et matériel pour la maison et le jardin (186 euros, +1,6%).

A noter enfin que la pandémie a poussé les Français à fuire les transports en commun. Un changement d’habitude qui s’est traduit par une forte augmentation des dépenses en vélos (+25%).

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco