BFM Business

Starbucks se met à la bière et au vin

Le géant du latte se met aux boissons alcoolisées outre-Atlantique.

Le géant du latte se met aux boissons alcoolisées outre-Atlantique. - Starbucks

La chaîne américaine de café va proposer dans quelques 3.000 enseignes aux Etats-Unis des repas le soir, et aussi du vin et de la bière. Un moyen de relancer la fréquentation de ces heures creuses.

Après le café goût Guiness, la bière, la vraie ! Starbucks, le spécialiste du café amélioré, a annoncé jeudi que 3.000 de ses 11.900 magasins américains serviront désormais de la bière et du vin. Un pas de plus vers la diversification après avoir lancé en octobre une boisson caféinée au goût de bière brune. 

La marque à la sirène va aussi proposer des menus le soir, en plus de son offre alimentaire du midi. L'exécutif de la chaîne compte ainsi lutter contre un ralentissement des ventes.

1 milliard de revenus supplémentaires

En vendant des boissons alcoolisées et de la nourriture en soirée, l'enseigne veut devenir une alternative aux restaurants, et attirer les clients nocturnes, aux heures où le trafic diminue. Non plus être cantonné à l'endroit où l'on boit un "café latte" avec un muffin aux myrtilles en journée.

Lors de sa réunion biennale avec des investisseurs à Seattle, la direction a aussi expliqué vouloir élargir son offre alimentaire existante pendant les heures de déjeuner. Il prévoit de porter ainsi ses ventes de nourriture à 4 milliards de dollars. Le groupe vise 1 milliard de revenus supplémentaires le soir grâce à la nouvelle combinaison repas-alcool.

Une opération réservée aux USA

La chaîne avait annoncé en mars son intention d'étendre sa gamme de boisson à la bière et au vin. Le directeur général, Howard Schulz, avait indiqué que le client type dépense en moyenne 5 dollars par visite dans un Starbucks. Il estimait que la vente de boisson alcoolisée pourrait permettre de doubler ce montant, racontait en mars USA Today.

Starbucks avait vendu de l'alcool pour la première fois en octobre 2010 à Seattle, avant d'étendre progressivement la liste des magasins proposant des boissons alcoolisés. Mais jusqu'à présent, le groupe n'a pas prévu d'expérimenter ce modèle en dehors des frontières américaines.

La croissance de Starbucks aux Etats-Unis a ralenti au dernier trimestre, à 1% contre 5% à la même période en 2013. Sur les trois derniers trimestres, seule l'augmentation des ventes de croissants et de sandwichs le midi a permis de compenser la baisse de fréquentation en 2014. Le géant du café compte néanmoins doubler ses ventes d'ici à 2019, de 16 à 30 milliards de dollars. 

N.G.