BFM Business

Sanofi aborde la réorganisation de sa R&D

Sanofi a de plus en plus de mal à concrétiser ses investissements dans la recherche.

Sanofi a de plus en plus de mal à concrétiser ses investissements dans la recherche. - -

Le groupe pharmaceutique français tient, ce mardi 2 juillet, un comité central d'entreprise où il présentera un plan de réorganisation de sa recherche. Un secteur où le groupe se désengage de plus en plus.

Ce mardi 2 juillet marque une importante étape pour la réorganisation de la recherche chez Sanofi. Un nouveau plan est présenté en comité central d'entreprise, moins sévère en termes de suppression d'emplois (207 suppressions d'emploi sur 5 000 d'ici la fin 2015) et, face à la pression gouvernementale, le maintien du site de Toulouse pendant cinq ans.

Le groupe se désengage peu à peu de la recherche, s'inquiètent les syndicats. Ce qui n'est pas totalement faux. Dans une grosse structure, la recherche est forcément moins efficace: inertie, hiérarchie, tout est plus compliqué, selon un expert du secteur.

Ce n'est pas un hasard si 70% de la recherche aujourd'hui est issue des biotechs. Et Sanofi ne fait pas figure d'exception.

Des investissements non efficaces

Le dogme de la recherche en interne, mis en place sous l'ère Jean-François Dehecq, l'ancien patron, se révèle aujourd'hui inefficace. Malgré 25 milliards d'euros d'investissements entre 1998 et 2004, le groupe n'a mis que 2 molécules d'envergure sur le marché, selon le cabinet de conseil BCG.

Du coup, Sanofi a entamé depuis trois ans un gros travail de rationalisation. Aujourd'hui, la stratégie est dans la multiplication de partenariats et l'achat de petites entreprises, celles qui prennent plus de risques. Ainsi, sur les 17 nouveaux traitements que le groupe veut commercialiser d'ici à 2015, deux seulement viennent de l'interne.

Hélène Cornet