BFM Business

Quelles sont les erreurs à ne pas commettre lors d’un cunnilingus?

Brigitte Lahaie passe en revue toutes les erreurs à éviter lors d'un cunnilingus sur sa partenaire. C'est le Love Conseil du jour.

Et bien tout d’abord, il faut être sûr que la situation s’y prête. Il faut, en quelque sorte, que la femme puisse "débrancher", qu’elle n’ait pas de pensées parasites - par exemple, qu’elle se dise qu’elle doit préparer le repas parce que la belle-mère arrive. Elle ne sera pas totalement libre et elle sera plutôt en train de penser à son menu et aux tâches qu’elle a à accomplir. Il faut vraiment que la situation s’y prête, que la femme soit libre dans sa tête.

Ensuite, il faut qu’elle soit sûre que vous, vous aimez cela. Si vous le faites un petit peu à contrecœur, elle ne pourra pas s’abandonner. Et les femmes se rendent en général très vite compte si l’homme n’est pas tout à fait à l’aise non plus dans cette pratique.

Douceur

Ensuite, il faut l’aider à être bien dans son corps. C’est vrai que les femmes qui sont complexées ans leur corps ont souvent plus de mal à jouir que les autres. Parfois, pour une femme qui serait très complexée, il faut plutôt le faire dans le noir ou, pourquoi pas, sous un drap. Etre sous un drap, ça peut l’aider à se sentir plus à l’aise. 

Une fois toutes ces précautions prises, voilà maintenant des considérations plus techniques. Attention à ne pas être trop brutal. C’est plutôt la douceur qui va convenir à la plupart des femmes. Et si elle tente d’échapper à votre langue, ou à vos doigts, c’est certainement parce que vous y allez un peu trop fort. Donc on met la pédale douce.

Mieux vaut s’arrêter un petit peu trop tard

Ensuite, les hommes ont tendance à changer souvent de techniques. On pourrait croire que c’est parce que vous n’avez pas de suite dans les idées, mais c’est plus parce que c’est votre façon de fonctionner. Vous essayez un truc, cela ne marche pas, vous essayez autre chose. C’est une erreur à ne pas commettre, parce qu’il faut mieux une continuité et une montée progressive dans la manière de faire le cunnilingus. Ensuite, si vous n’êtes pas assez précis, cela ne va pas marcher. Alors revoyez un dessin de la vulve et visualisez bien où se situe le clitoris, et comment le libérer de son capuchon.

Et puis dernière erreur, beaucoup d’hommes ont tendance à arrêter juste au moment où il ne faut pas, alors que ce serait important de continuer. Vous sentez qu’elle en train de commencer à jouir et vous pensez qu’elle est en train de jouir. Et là, vous la laissez un petit peu sur sa faim. Même si elle gémit et bouge un peu, c’est qu’elle est au bord de l’orgasme, mais assurez-vous vraiment qu’elle a joui. Il vaut mieux s’arrêter un tout petit peu trop tard qu’un tout petit peu trop tôt.

Pour répondre à vos questions sur la sexualité, retrouvez le WikiSex de Brigitte Lahaie.