BFM Business

Pourquoi les États-Unis ont décidé d'interdire certains produits d'hygiène

Les autorités américaines ont décidé d'interdire les savons antibactériens (image d'illustration)

Les autorités américaines ont décidé d'interdire les savons antibactériens (image d'illustration) - Mandel Ngan - AFP

Les autorités sanitaires américaines ont décidé de bannir plusieurs substances entrant dans la composition de certains produits cosmétiques et d'hygiène.

L’Agence américaine des produits alimentaires et des médicaments (FDA) a décidé vendredi 2 septembre d’interdire plusieurs substances entrant dans la composition des savons antibactériens et de certains produits cosmétiques. Cette décision concerne dix-neuf ingrédients, dont les plus utilisés sont le triclocarban et le triclosan, soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens.

L’interdiction prononcée par la FDA n’affecte cependant pas les désinfectants pour les mains ni d’autres produits antibactériens utilisés dans les hôpitaux et centres médicaux du pays.

"Les consommateurs pourraient penser que ces savons antibactériens sont efficaces pour empêcher la propagation des microbes, mais nous ne disposons d'aucune indication scientifique montrant qu'ils sont meilleurs que le savon ordinaire ou que l'eau" indique Janet Woodcock, directrice du centre d'évaluation et de recherche de la FDA. 

Selon Theresa Michele, responsable de la division des produits non médicamenteux au sein de l’organisme, "une vaste majorité" des plus de 2.000 produits antibactériens actuellement sur le marché contient au moins l’une des substances désormais interdites, précisant également que les fabricants "n’ont pas fourni" à la FDA des données convaincantes prouvant l’innocuité et l’efficacité de leurs produits.

Ces derniers disposent désormais d’un an pour retirer les substances incriminées de leurs produits ou retirer ces derniers du marché a précisé la FDA dans un communiqué. 

Dans des conclusions préliminaires, la FDA avait déjà suggéré en 2013 qu'une exposition sur une longue durée à certaines substances contenues dans des produits antibactériens pouvait présenter des risques sur la santé, comme provoquer une résistance microbienne et affecter le système hormonal. 

"Une grande victoire pour la santé et l’environnement"

Représentant les intérêts de cette industrie, l'American Cleaning Institute réfute les arguments mis en avant par la FDA et dénonce l'interdiction prononcée par les autorités sanitaires. 

"La FDA dispose de données montrant l'innocuité et l'efficacité des savons antibactériens et les fabricants continuent à lui fournir davantage d'informations scientifiques et de recherche pour combler les lacunes identifiées par l'agence" indique cette organisation un communiqué. 

Le groupement professionnel estime également que "les consommateurs peuvent continuer à utiliser" ces savons antibactériens "comme ils le font depuis des décennies."

De son côté, l'association de défense des consommateurs Environmental Working Group a salué l'interdiction prononcée par la FDA. Son président, Ken Cook estime qu'il s'agit "d'une grande victoire pour la santé et l'environnement."

A.M. avec AFP