BFM Business

Pourquoi L'Oréal mise sur les boutiques

Le géant mondial de la cosmétique, traditionnellement distribué dans les grandes surfaces, a ouvert 7 boutiques en propre en France. Une stratégie "direct to consumer" qui porte ses fruits.

L'an dernier, le géant des crèmes et du maquillage a ouvert sept magasins en France sous différentes enseignes de son portefeuille. Des boutiques Nyx, sa griffe de cosmétiques à la mode, des flagships pour Urban Decay, la marque américaine de produits hauts en couleur, L’Oréal Paris, et le premier point de vente Maybelline. Ces ouvertures correspondent à la nouvelle stratégie du groupe.

Ces derniers mois, L'Oréal contourne son circuit traditionnel de distribution, en grandes surfaces, pour recruter de nouvelles consommatrices. Ces néo-adeptes de ses marques, le géant de la cosmétique les démarche désormais dans ces boutiques dédiées où il peut interagir directement avec le client, et aussi tester des idées ou concepts transposables dans les grandes surfaces.

L'Oréal fasciné par la vitesse à laquelle vont les choses

Cette stratégie "direct to consumer", ainsi que la décrit le patron de L'Oréal, Jean-Paul Agon, passe aussi par le numérique. Les réseaux sociaux, où le leader mondial des crèmes et du maquillage informe et répond aux internautes. Et par ses sites internet. 

En 2016, l'un des sites du groupe a reçu plus d'un milliard de visites en un an. Même la directrice du numérique chez L'Oréal se dit fascinée par la vitesse à laquelle vont les choses. Le monde de la beauté est en pleine mutation. Les consommateurs veulent une relation privilégiée avec les marques, et des conseils de plus en plus personnalisés, souligne-t-elle.

En tout cas, les résultats du groupe attestent de la pertinence de cet axe de développement: L'Oréal a publié ce jeudi un chiffre d'affaires en hausse de 7,5%, à 7 milliards d'euros pour le 1er trimestre, tiré par la division luxe, qui affiche une croissance de 12%, et par des ventes en ligne en hausse de 27%.

Hélène Cornet, édité par N.G.