BFM Business

Pour Philips, la lumière est d'or

Philips décline la lumière sous toutes ses formes, une activité qui lui a rapporté 7 milliards d'euros en 2013.

Philips décline la lumière sous toutes ses formes, une activité qui lui a rapporté 7 milliards d'euros en 2013. - Struan Fraser - Flickr – CC

Le géant hollandais de l'électronique se scinde en deux, d'un côté la santé, de l'autre l'éclairage. Sur cette seconde branche, très rémunératrice, il veut amplifier ses innovations.

Philips se coupe en deux. Le géant néerlandais de l'électronique, en pleine transformation depuis quelques années, a annoncé ce 23 septembre qu'il souhaitait se scinder en deux. D'un côté, la santé et le lifestyle, de l'autre, l'éclairage.

Il est loin le temps où Philips était connu pour ses téléviseurs. Depuis quelques années, ce groupe centenaire s'est éloigné des produits où la concurrence asiatique était trop rude, pour se concentrer sur des activités dont les marges sont plus confortables.

Matériel médical, mais aussi la lumière sous toutes ses formes. De l'éclairage urbain aux phares de voitures, en passant par les néons optimisés pour mettre en valeur les aliments dans les rayons des supermarchés. Une activité vaste qui a rapporté au groupe 7 milliards d'euros l'an dernier.

L'arrivée des ampoules connectées

Ce n'est pas fini, car au-delà des applications professionnelles, la bonne vieille ampoule est en train de se réinventer. Avec l'arrivée des ampoules connectées, qui permettent, depuis son smartphone, de piloter l'ambiance lumineuse de la maison.

Lumière blanche pour la concentration, ou multicolore pour faire la fête: tout passe par une application mobile, qui vous permet aussi d'allumer ou d'éteindre la lumière à distance. Depuis votre lieu de vacances si vous voulez faire croire que vous êtes à la maison, par exemple.

Philips s'est déjà positionné en sortant plusieurs modèles de ces ampoules intelligentes, qui se vendent évidemment plus cher que les modèles classiques. Une mine d'or potentielle.

Ce que dit Philips de sa nouvelle structure

"Donner de l'indépendance à nos activités d'éclairage va leur permettre d'augmenter leur position globale et de s'aventurer dans des opportunités de marchés adjacentes", a indiqué le directeur exécutif de Philips, Frans van Houten.

"Je reconnais l'importance de la décision que nous prenons mais il est temps de commencer la prochaine étape stratégique pour Philips", a-t-il ajouté ce 23 septembre.

La société néerlandaise précise que cette nouvelle structure permettra d'économiser 100 millions d'euros l'année prochaine et 200 millions d'euros en 2016. Philips entend passer une charge de restructuration de 50 millions d'euros entre 2014 et 2016.

Anthony Morel