BFM Business

Pari perdu: au Canada, McDonald's contraint d'offrir pour 4 millions d'euros de frites à ses clients

La chaîne de fast food a offert plus de deux millions de cornets à ses clients, au Canada. Elle avait pris l'engagement de soutenir par des dons en frites l'équipe de basket-ball des Toronto Raptors sans avoir anticipé son succès.

C'est une opération marketing qui coûte cher à McDonald's. A Toronto, le géant américain de la restauration rapide a déjà distribué gratuitement plus de 2 millions de cornets de frites aux fans des Raptors, l'équipe de basket-ball locale qui peut toujours remporter le championnat NBA face aux Warriors de Golden State. Le coût de l'opération pour le moment s'élève à près de 6 millions de dollars canadiens (4 millions d'euros).

A l'origine de cette mésaventure: un contrat de sponsoring signé en juillet 2018 entre les Raptors et McDonald's, qui offrait aux habitants de la province de l'Ontario une portion de frites à chaque fois que leur équipe inscrivait plus de 12 paniers à 3 points au cours d'une rencontre. Une performance réalisée à 54 reprises cette saison par les joueurs de Toronto.

McDonald's n'a, il est vrai, pas eu de chance. Moins de trois semaines après la signature de cet accord, les Raptors ont réalisé un important transfert. Ils ont récupéré Kawhi Leonard, l'un des meilleurs joueurs NBA. Ces dernières semaines, il enchaîne les performances de haut niveau, portant son équipe vers les sommets. Et suscitant un engouement jamais vu à Toronto.

McDo tablait sur seulement 700.000 cornets offerts

Le 31 mai, pas moins de 80.000 fans se sont ainsi rendus dans un McDonald's de la région pour récupérer un cornet de frites, après la victoire des Raptors lors du premier match des finales. Les prévisions initiales de la chaîne de fast food ont volé en éclats. Initialement, elle tablait seulement sur 700.000 portions offertes sur l'année. Elle en a finalement distribué trois fois plus.

Passé le coût de l'opération, "ce partenariat va porter ses fruits dans le futur", veut croire Mike Forman, propriétaire de quatre restaurants dans l'Ontario, interrogé par le quotidien économique canadien The Financial Post. Pour bénéficier de l'offre, les amateurs de frites devaient en effet télécharger l'application McDonald's sur leur smartphone. C'est toujours ça de gagné.

JM