BFM Business

Naf Naf, Kookaï ou André en passe d'être renfloués

Naf Naf appartient au groupe Vivarte.

Naf Naf appartient au groupe Vivarte. - -

Le groupe d'habillement français Vivarte a annoncé, ce mercredi 14 mai, avoir reçu 5 offres de restructuration de sa dette de 2,8 milliards d'euros.

Vivarte suscite des convoitises. Le géant français de l'habillement, qui réclame à ses créanciers un abandon de dettes de quelque 2,3 milliards d'euros, a annoncé, ce mercredi 14 mai, avoir reçu cinq offres de restructuration de sa dette.

Le groupe, propriétaire des marques La Halle aux Vêtements, Naf Naf, Kookaï ou André, a indiqué ce mercredi avoir reçu, le 9 mai, une offre des fonds Alcentra et Hayfin, associés à Credit Suisse Asset Management, une autre offre des fonds Angelo Gordon, Avenue Capital et Sankaty Advisors, une de Golden Tree, ICG, Oaktree, Canyon et Babson and Oak Hill, une d'Elliot Advisor (UK) Limited et une dernière de Park Square.

Ces offres fermes dont la teneur n'a pas été précisée "illustrent l'intérêt des prêteurs pour la stratégie de modernisation et de développement menée par le management", indique le groupe dans un communiqué.

Dette de 2,8 milliards d'euros

Plombé par une dette d'acquisition de 2,8 milliards d'euros en 2007, Vivarte a suspendu ses remboursements et s'est engagé en mars dernier dans une procédure de conciliation avec un administrateur judiciaire afin de trouver un accord avec ses créanciers.

Pas moins de 170 fonds détiennent sa dette et ils devront trouver un accord d'ici juin, dans le cadre d'une procédure menée par l'administratrice Hélène Bourbouloux.

La dette de Vivarte, qui compte parmi les plus gros LBO européens, avait été contractée par Charterhouse pour le rachat de l'entreprise avant l'éclatement de la crise, et s'échange aujourd'hui avec une décote de 60% par rapport au pair.

Les grands actionnaires du groupe, le fonds Charterhouse (60% du capital), les fonds Chequers et Sagard (environ 8% chacun) et l'ancien management de l'entreprise (18%) seraient donc prêts à sortir.

Plan de transformation en cours

Son PDG Marc Lelandais a engagé un plan de transformation pour lequel il réclame aussi à ses créanciers une injection de 500 millions d'euros d'argent frais afin de pouvoir investir dans ses magasins.

Ce plan sur cinq ans passe notamment par une refonte de l'offre des marques et par la relance de la Halle. Vivarte a d'ores et déjà lancé le grand chantier de rénovation de son ancienne pépite qui pèse pour près de la moitié de son chiffre d'affaires et dont le modèle a été largement dépassé par la concurrence.

Loin des hangars des périphéries urbaines où les vêtements s'entassent en désordre, le nouveau concept qui vient de voir le jour dans le 9e arrondissement de Paris se présente comme un grand magasin de marques, regroupant les lignes "bis" de Caroll, Kookaï ou Chevignon et les autres marques du groupe comme Liberto ou Creeks.

D. L. avec Reuters