BFM Business

Monoprix veut mettre la main sur Sarenza

Monoprix est en négociations exclusives avec Sarenza.

Monoprix est en négociations exclusives avec Sarenza. - Kenzo Tribouillard - AFP

L'enseigne de distribution est entrée en négociations exclusives pour racheter le chausseur. Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé.

Monoprix est entrée en négociations exclusives en vue d'acquérir le chausseur en ligne Sarenza. L'opération, dont le montant n'a pas été révélé, doit permettre à cette enseigne de distribution présente dans les centre-villes de "compléter son offre" et de se renforcer dans la vente en ligne, précise le groupe Casino, sa maison-mère.

Elle "permettra d'unir la puissance du réseau, de l'offre mode, décoration et beauté et de l'expertise des équipes Monoprix au savoir-faire d'e-commerçant de Sarenza", détaille le communiqué du groupe.

Acteur majeur de l'e-commerce non alimentaire

"Après l'accord conclu avec Ocado en novembre dernier qui renforce notre positionnement leader sur les livraisons de produits alimentaires, Monoprix, avec Sarenza, se positionnera comme un acteur majeur de l'e-commerce non alimentaire", estime Régis Schultz, le président de Monoprix, cité dans le communiqué. La transaction, qui reste soumise à l'approbation de l'Autorité de la concurrence, doit avoir lieu dans les prochaines semaines.

Présent dans trente pays en Europe avec une offre qui rassemble 650 marques et "près de 40.000 modèles", Sarenza a réalisé, sur son dernier exercice, un chiffre d'affaires de plus de 250 millions d'euros, avant intégration des remboursements aux clients ayant retourné des produits achetés. Filiale du groupe Casino, Monoprix est installé dans plus de 250 villes en France, avec 800 magasins. L'enseigne a réalisé un chiffre d'affaires de 5 milliards d'euros en 2017.

D. L. avec AFP