BFM Business

Mon compagnon m'a trompée, j'ai pardonné mais…

-

- - Flickr/CC/Silvia Sala

Il y a 3 mois, Karine a découvert que son compagnon avait des aventures via Internet. Même si elle a décidé de lui pardonner, elle est parfois submergée d'émotions négatives et a du mal à les gérer… Le sexologue François Parpaix et Brigitte Lahaie lui délivre quelques conseils.

Karine: Il y a 3-4 mois, j'ai découvert que mon compagnon rencontrait des femmes via internet. Il a eu plusieurs aventures. Je me suis rendue compte à cause de son comportement étrange, et en vérifiant son historique sur Internet. J'ai pris une douche froide. Avec le temps, je lui ai pardonné. Mais parfois, il m'arrive d'être débordée par des émotions négatives quand je me remets tout ça en tête, je deviens agressive. C'est aussi physique, je n'arrive plus à respirer normalement.

Brigitte Lahaie & François Parpaix: C'est normal que vous exprimiez votre colère, c'est même sain. C'est presque encore une phase de deuil d'une histoire que l'on croyait simple et facile à vivre. Un principe de réalité vient de se glisser dans votre couple.

Ce n'est pas grave d'avoir des moments d'humeur du moment que l'on est capable de les critiquer et de les excuser. Cette confession positive est une forme de séduction.

Vous n'arrivez pas à digérer les choses

Vous le dites, vous n'arrivez pas à digérer les choses, vous n'arrivez pas à voir l'avenir en toute sérénité. Quand on a la respiration coincée, c'est qu'on a pris un coup que l'on n'arrive pas à reprendre son air pour aller de l'avant.

Il faut que vous arriviez à symboliser ce que vous dit votre corps: au fond vous n'avez pas totalement pardonné, vous êtes encore en colère et c'est normal. Il faut qu'il le comprenne car la manière dont il va réagir va aider à ce que vous puissiez plus vite aller mieux.

Finalement c'est l'expression d'une angoisse, c'est le cerveau qui panique par moment et qui est devenu propriétaire de votre raison. Dans ces moments-là, il faut peut-être reprendre de l'air physiquement avec de la relaxation. Vous avez envie de pardonner, vous allez y arriver mais ça va prendre un peu de temps. En acceptant que ce soit douloureux pour l'instant, cela va vous permettre d'être mieux avec vous-même. Aimez-vous, ayez confiance en vous et ne laissez pas votre cerveau semer ces mauvaises graines.