BFM Business

Loop, le supermarché qui veut mettre fin aux emballages, ouvre ses portes

Loop a conçu un sac de livraison réutilisable où les clients déposent leurs emballages vides en attendant d'être repris.

Loop a conçu un sac de livraison réutilisable où les clients déposent leurs emballages vides en attendant d'être repris. - Loop

Ce supermarché en ligne a passé un partenariat avec les plus grandes marques d'alimentaire et d'hygiène pour qu'elles proposent leurs produits dans des contenants durables et consignés. Une fois vide, le client les dépose dans un sac spécial, afin que Loop les réutilise.

A première vue, rien ne distingue ce nouveau supermarché baptisé Loop d'un autre. Les clients peuvent y acheter des produits des grandes marques comme Ariel, Coca Cola, Milka, Nivea, Signal ou encore Carrefour… Mais en y prêtant un peu plus d'attention, ils remarqueront l'omniprésence d'emballage uniquement en verre ou en métal. Loop, qui vient de lancer sa phase pilote pour Paris et a région parisienne, mise en effet sur le zéro déchet. De concert avec l'entreprise de recyclage TerraCycle, l'enseigne a passé des partenariats avec les grands noms de l'agroalimentaire et des produits d'hygiène pour mettre au point des contenants spécifiques à chaque produit qui sont réutilisables ou recyclables.

Ils sont tous consignés, une somme allant de quelques dizaines de centimes à 5 euros est facturée en plus du produit. Si l'on achète régulièrement cet article, une option "rechargement automatique" permet de payer la consigne que lors de la première commande, et de voir figurer l'article dans la prochaine livraison.

Des produits plus chers

Une fois le pot de mayonnaise ou la boite de biscuits terminés, il faut les déposer dans le sac de livraison (lui aussi réutilisable), afin que Loop les récupère. La plateforme se chargera de les nettoyer et de les stériliser puis de les remplir, pour qu'ils repartent chez d'autres clients.

Mais la motivation du consommateur pour faire la chasse aux emballages doit être forte pour en supporter le coût. Certains produits de consommation courante sont plus cher sur la plateforme: par exemple la bouteille de coca d'un litre (en plastique) est à 1,23 euro sur Carrefour.fr et 3,10 euros sur Loop (+ 0,35 cts de consigne) pour une bouteille en verre. Les frais de livraison varient entre 20 euros (pour des commandes inférieures à 75 euros) et 10 euros (pour des commandes supérieure à 150 euros).

Pour cette phase pilote, Loop ne peut prendre en compte qu'un nombre limité de clients, qui est déjà atteint. Il est toujours possible de s'inscrire sur une liste d'attente. 

Coralie Cathelinais