BFM Business

Les Français n'ont jamais acheté autant de vêtements sur internet

Les ventes en ligne de textile et d'habillement continuent de progresser avec + 6,8% en un an dans un contexte peu porteur pour le marché de la mode

Les ventes en ligne de textile et d'habillement continuent de progresser avec + 6,8% en un an dans un contexte peu porteur pour le marché de la mode - Philippe Hughen-AFP

Près de la moitié des internautes ont acheté en ligne un article de prêt-à-porter au 1er semestre. La lingerie féminine et les sous-vêtements masculins sont les articles les plus achetés sur les sites de e-commerce.

Les articles de mode et d'habillement restent la première catégorie des produits achetés sur Internet. Près d'un internaute sur deux ont complété leur garde-robe en achetant sur un site de e-commerce au cours du premier semestre 2016 avec un panier moyen de 55 euros, selon l'observatoire du consommateur connecté de Médiamétrie-Netratings et la Fevad (fédération e-commerce et vente à distance). La catégorie des voyages et du tourisme (hors billets de train) arrivent en deuxième position: 42% des internautes en ayant acheté en ligne sur la même période.

Ces chiffres confirment le boom des achats textiles et habillement en ligne réalisés au cours des 12 derniers mois (juillet 2015–juin 2016), selon une étude de l'institut français de la mode, diffusée par la Fevad. Ces achats ont dépassé les 5 milliards d’euros, comptant désormais pour un sixième de l’ensemble des dépenses d’habillement des Français. C'est 1,3 point de plus qu’au premier semestre 2015, alors que leur part était encore inférieure à 2 % début 2006, il y a dix ans.

Entre juillet 2015 et juin 2016, c’est sur les marchés du prêt-à-porter féminin et de l’enfant que le poids relatif des e-ventes a le plus progressé. L’habillement pour homme est un peu à la traîne, "notamment pour ce qui concerne le prêt-à-porter où le conseil et l’essayage dans des magasins physiques restent prédominants pour déclencher les achats" explique l'étude.

Les achats de textiles et d'habillement, avec une progression de 6,8% par rapport au 1er semestre 2015, ont soutenu un marché de la mode plutôt mal en point. En effet, au cours du premier semestre 2016, les ventes d’habillement globales ont subi un retrait sensible (-1,6% en valeur par rapport au premier semestre 2015 à surface non comparable) sous l’effet d’une accumulation de conditions peu favorables aux achats de mode: météo pluvieuse au printemps 2016, climat social perturbant, baisse de l’activité touristique, fermeture de magasins par certains réseaux...

Au cours de 12 derniers mois, l'écrasante majorité (93,4%) des articles de textile et d'habillement vendus sur la Toile l'ont été soit à prix barré durant les soldes (58,3 % des e-ventes d’habillement en valeur contre 60,2% au cours des 12 mois précédents) soit en promotion (35,1% du chiffre d'affaires réalisé en ligne contre 33,1% précédemment).

Slips, caleçons et soutiens-gorge sont les vêtements les plus achetés en ligne

Les dessous, masculins comme féminins, sont en tête des familles de produits les plus achetées sur Internet, selon une étude publiée par l'institut français de la mode. En premier lieu il s'agit de la lingerie féminine (21,3 %), suivie par les sous-vêtements masculins (18,2%). Viennent ensuite par ordre d’importance décroissante, le prêt-à-porter féminin et les petites pièces de dessus enfant et homme. Au sein de ce segment des petites pièces, les marques de sport-loisirs se vendent en particulier très bien sur la Toile.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco